mardi, décembre 5, 2023

14 exécutions en trois jours en Iran

14 exécutions en trois jours en Iran

Pendaison de neuf compatriotes baloutches pour se venger des jeunes insurgés et tenter en vain de contenir leur révolte

Khamenei a fait pendre au moins 9 prisonniers baloutches ces trois derniers jours dans une vengeance aveugle et criminelle contre la jeunesse insurgée baloutche et dans une tentative désespérée de contrer sa révolte courageuse.

Mardi 1er aout, les bourreaux ont exécuté trois compatriotes baloutches à la prison de Zahedan, un autre condamné à la prison Sheiban d’Ahwaz et un ressortissant afghan à Zabol.

Lundi 31 juillet, quatre compatriotes baloutches Saïd Barahoui et Ali Barahoui (Khan Mohammad) et Khodarahm Mohammadani (Latif) ont été exécutés à la prison centrale de Zahedan et Farhad Badrouzeh (Naroui) à la prison centrale de Birjand. Le même jour, un ressortissant afghan a été pendu à la prison de Zabol.

Le dimanche 30 juillet, deux compatriotes baloutches nommés Bidoullah Gergij et Shahsavar Shahriari (Palangi) ont été pendus à la prison centrale de Zahedan, et un ressortissant afghan nommé Mohammad Arbab a été pendu à la prison de Zabol.

Dimanche, un autre prisonnier nommé Hamid Askari-Nia est tombé victime de la machine à exécuter de Khamenei à la prison centrale de Qom. Le mercredi 26 juillet, la justice sanguinaire a exécuté un autre Baloutche nommé Massoud Shahbakhsh (Notizehi) à la prison centrale de Zahedan.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a déclaré que Khamenei crée un climat de terreur avec ces exécutions sauvages, en particulier l’exécution de compatriotes baloutches, afin d’empêcher l’explosion de la colère populaire et des soulèvements. Il se venge de la jeunesse baloutche insurgée et tente désespérément de freiner sa révolte.

Mme Radjavi a appelé l’ONU, l’UE et ses Etats membres à mettre fin à leur silence et leur inaction face au record de torture et d’exécutions que ce régime affiche au XXIe siècle. Elle leur demande de prendre des mesures immédiates pour arrêter la machine à tuer des mollahs. Le peuple iranien paye par davantage d’exécutions le prix de la complaisance et des négociations avec les mollahs, a-t-elle déploré.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 1er août 2023