samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireDes officiels des pays occidentaux : la récente proposition nucléaire du régime...

Des officiels des pays occidentaux : la récente proposition nucléaire du régime iranien ne contient rien de nouveau

Iran NuclearCNRI – Le régime iranien a présenté ce qu’il décrit comme une nouvelle proposition de compromis dans les négociations nucléaires, mais des officiels occidentaux disent que cette proposition ne contient aucune concession.

Le rejet de la proposition par les occidentaux souligne la distance qui sépare les deux parties dans les pourparlers nucléaires, alors qu’on s’approche de la date butoir du 24 novembre. 

Des officiels occidentaux ont déclaré que la proposition présentée par le régime iranien lors des négociations nucléaires ne contient rien de nouveau, a rapporté Reuters.

Les responsables occidentaux disent que lors des discussions à Vienne, ils ont demandé au régime des mollahs d’accepter de limiter son programme nucléaire, mais que leurs demandes ont été rejetées par Téhéran.

« Ils ne semblent pas disposés à limiter leur programme d’enrichissement à un niveau acceptable pour nous », a déclaré un diplomate européen.

« Nous n’aurons pas d’autre choix que de prolonger les négociations au-delà de 24 novembre (…) C’est ça ou c’est laisser les négociations s’effondrer », a ajouté ce diplomate.

Le régime iranien affirme qu’il n’exige plus une levée totale de sanctions économiques en échange d’une limitation de son programme nucléaire et qu’il souhaite dans un premier temps la levée des dernières sanctions qui sont aussi les sanctions les plus pénalisantes.

Les responsables occidentaux ont déclaré que dans la récente proposition du régime iranien, il n’y a rien de nouveau. Ils ont ajouté « les Iraniens savent que les sanctions ne seront levées que graduellement. Après la suspension de chaque sanction, celle-ci ne sera définitivement levée que si le régime iranien prouve qu’il a accompli ses engagements ».

A propos de leur récente proposition, les officiels iraniens ont déclaré à Reuters que les dirigeants du régime seraient satisfaits par la levée des sanctions imposées en 2012 par les États-Unis et par l’Union européenne dans le domaine énergétique et bancaire.

Ils ont décrit cela comme une révision à la baisse des demandes du régime iranien qui jusqu’à présent demandait la levée de toutes les sanctions imposées à ce régime en raison de son refus de tenir compte l’exigence du Conseil de sécurité de l’ONU de stopper ses activités dans le domaine de l’enrichissement d’uranium.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe