vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRIDes milliers d’Iraniens se rassemblent devant l’ONU

Des milliers d’Iraniens se rassemblent devant l’ONU

La foule crie que Rohani n’est pas un modéré et doit être expulsé de l’ONU
Les États-Unis et l’ONU doivent assurer la protection des opposants iraniens en Irak
CNRI – Des milliers d’Iraniens, partisans du groupe d’opposition les Moudjahidine du peuple d’Iran (Ompi), ont participé à un rassemblement coloré et bien organisé devant le siège des Nations Unies à New York pour dénoncer la présence de Hassan Rohani à l’ONU. Les manifestants ont appelé à la saisine de l’épouvantable dossier des droits humains du régime par le Conseil de sécurité afin d’adopter de mesures punitives concrètes.

Depuis que Rohani est devenu président, plus de 1000 personnes ont été exécutées en Iran, dont des centaines de femmes, de jeunes, de membres de minorités ethniques et religieuses ainsi que des militants de l’opposition.

Ils ont également appelé les Etats-Unis et l’ONU à respecter leur engagement de longue date à protéger les milliers d’opposants iraniens du camp Liberty, en Irak, qui ont fait l’objet d’attaques meurtrières du pouvoir irakien à la demande du régime iranien.

Les Iraniens venus à New York de 37 Etats américains ont déclaré que Rohani ne représente pas le peuple iranien et qu’il a été un responsable clé dans la quête clandestine du régime pour se doter d’armes nucléaires, et qui plus tard a trompé la communauté internationale.

Brandissant des drapeaux iraniens et des posters des dirigeants de l’opposition, les manifestants, sympathisants de l’OMPI, ont souligné que Rohani devait rendre compte de la dégradation des droits de l’homme en Iran, de son soutien au régime criminel d’Assad et de son refus de continuer à coopérer avec la communauté internationale pour résoudre l’impasse nucléaire. Les Iraniens on averti qu’il ne fallait faire aucune concession au régime au régime des mollahs dans les négociations nucléaires et qu’il ne fallait pas le laisser profiter de la crise régional pour prolonger les négociations nucléaires ou obtenir des concessions pour préserver son programme d’armes atomiques.

Dans un message à la manifestation, Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a qualifié le régime de Téhéran de parrain de Daech, tout en notant que Rohani  est accueilli à l’Assemblée générale de l’ONU alors qu’un rapport du Secrétaire général souligne la détérioration des droits de l’homme en Iran, ainsi que la montée du nombre d’exécutions sous l’égide de Rohani. Est-ce que les Etats-Unis, les Nations Unies et l’Europe ne voient pas clairement le bellicisme du régime en Syrie, les massacres quotidiens des Irakiens par ses milices, ou sa politique belliqueuse au Yémen et dans d’autres pays? Alors, que fait le représentant de ce régime à l’ONU ?

«Ceux qui sont à juste titre préoccupés par la menace posée par Daech, doivent se rendre compte que le régime iranien est le parrain de Daech; il est au cœur du problème et ne peut pas faire partie de la solution », a déclaré Mme Radjavi.

Soulignant que, compte tenu du chaos en Irak, les 2700 habitants du camp Liberty se heurtent encore à de graves dangers, Mme Radjavi a ajouté : « Le Secrétaire général de l’ONU, le Conseil de sécurité des Nations Unies et le gouvernement des États-Unis doivent respecter leurs obligations. Ils doivent assurer la sécurité, la protection et la sécurité de tous les habitants du camp Liberty jusqu’à ce qu’ils quittent l’Irak. Ce camp doit être reconnu comme un camp de réfugiés et le blocus inhumain qui leur est imposé doit être levé. »

Plusieurs anciens hauts responsables américains, dont l’ambassadeur John Bolton, l’ambassadeur Bill Richardson, le sénateur Tom Daschle et le sénateur Robert Torricelli, ainsi que Mme Kerry Kennedy, ont pris la parole lors de cette manifestation.

Ils ont rejeté la notion de modéré pour Rohani et affirmé qu’il est un maître de la terreur, affublé d’un sourire. Ils ont exhorté les Etats-Unis à soutenir le peuple iranien et sa Résistance pour un changement de régime en Iran et l’établissement de la démocratie et des droits humains.
 
Association des Irano-Américains de New York et du New Jersey
Le 25 septembre 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe