lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafDans une mesure inhumaine, les forces répressives irakiennes empêchent l'inhumation des martyrs...

Dans une mesure inhumaine, les forces répressives irakiennes empêchent l’inhumation des martyrs au cimetière d’Achraf

CNRI – Dix jours après l’attaque meurtrière à Achraf qui a fait des centaines de blessés et de tués, les forces répressives irakiennes continuent à s’opposer dans une mesure inhumaine est contraire à l’islam, à l’inhumation des martyrs au cimetière de la Perle à Achraf.

Cette mesure intervient alors que Mohammad Askari, porte-parole de Maliki ici au ministère de la Défense, avait déclaré le 15 avril à la télévision gouvernementale Al-Irakiya: « Les forces de sécurité irakiennes ne s’opposent pas aux funérailles des tués, le gouvernement respecte les croyances et les traditions islamiques pour leur enterrement et il est prêt à le faire et à aider en fournissant tous les moyens nécessaires pour la cérémonie des funérailles. » Deux jours après, les forces irakiennes s’opposaient officiellement à l’inhumation des martyrs au cimetière de la Perle. L’AFP cite « un responsable du commandement des opérations militaires de la province de Diyala, qui dit que le cimetière de la Perle « est sous le contrôle de l’armée irakienne. Il risque d’y avoir des problèmes s’ils viennent y enterrer leurs morts. » Il a ajouté : « Nous leur avons déjà demandé d’enterrer leurs morts dans le camp, mais hors du cimetière. » (AFP, 17 avril)

Cela ne fait que rappeler les actions des pasdaran sanguinaires qui redoutent jusqu’aux dépouilles mortelles des Moudjahidine du peuple. De telle manière que les familles de très nombreux martyrs, ont dû enterrer leurs enfants après leur exécution, dans leur propre maison. De même, après l’exécution le 28 novembre 2010 du héros national Ali Saremi, le plus ancien prisonnier politique avec 24 années de détention, ses bourreaux ont emmené clandestinement sa dépouille de Téhéran dans un village près de Boroujerd (Est de l’Iran) pour l’y enterrer.

La Résistance iranienne considère ce jeu abject avec les corps des martyrs, sur ordre de Maliki, comme une violation manifeste des lois, des conventions et des traités internationaux, et le condamne vigoureusement. Il revient à l’ONU et aux forces américaines de garantir les funérailles des 34 martyrs avec la restitution du cimetière de la Perle aux Achrafiens.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 18 avril 2011

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe