vendredi, février 3, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafComplot criminel de Nouri Al-Maleki contre le Camp d'Achraf visant à satisfaire...

Complot criminel de Nouri Al-Maleki contre le Camp d’Achraf visant à satisfaire Khamenei

et à conserver son poste de premier ministre d’Irak

CNRI – D’après des renseignements obtenus de l’intérieur de la Force ‘Qods’, une entité terroriste créée par le régime iranien, Nouri al-Maleki, dont le rêve de rester le premier ministre de l’Irak semble perdu, s’efforce de persuader le régime de Téhéran de faire pression sur l’Alliance national irakienne (coalition chiite soutenue par Téhéran) de l’accepter comme premier ministre en échange de l’accentuation de sa répression contre les résidents d’Achraf et cela, alors qu’une intense activité est en cours en Irak et dans la région en vue de la formation d’un nouveau gouvernement à Bagdad.

Selon ce rapport, Al-Maleki s’est engagé auprès de la Force Qods d’appliquer les verdicts d’une cour criminelle irakienne ordonnant l’arrestation d’un nombre des résidents d’Achraf et les faire juger devant les tribunaux. Il s’est également déclaré prêt à extrader certains résidents « qui ont commis des crimes en Iran » à Téhéran, conformément à l’accord bilatéral avec le régime iranien et a ajouté que les forces irakiennes entreraient en action pour « imposer la souveraineté irakienne en mettant fin à l’occupation du territoire irakien » par l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (l’OMPI) au Camp d’Achraf.

D’après ces informations, à la veille de la visite que devrait effectuer en Irak Ali Laridjani, le président du parlement des mollahs, Al-Maliki a informé le régime iranien qu’il amorcerait la formation d’une coalition avec l’Alliance nationale irakienne en tenant compte de toutes les réserves émises par Téhéran, pour empêcher le Dr. Ayad Alawi de devenir premier ministre. Il a également promis qu’il serait disposé à faire des concessions au régime de Téhéran sur les différends frontaliers entre les deux pays et la question de la propriété des puits du pétrole, si Téhéran l’aidait à rester premier ministre.

En fait, Al-Maleki et certains de ses proches tels que Ali Dabagh, sont effrayés par la perspective de leur jugement et condamnation à la prison pour des crimes qu’ils ont commis quatre années durant, s’ils sont écartés du pouvoir.

La Résistance iranienne met en garde contre ce complot particulièrement abject, prélude à un désastre humanitaire et un crime contre l’humanité à Achraf, et réitère son avertissement que tout marchandage sur les droits et la souveraineté du peuple irakien ouvrirait la voie à la domination de toute la région par le fascisme religieux.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
21 juillet 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe