mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafAttaque au missile du régime des mollahs sur la Cité d’Achraf

Attaque au missile du régime des mollahs sur la Cité d’Achraf

CNRI – Le 26 mai, à 16h20, le régime belliciste des mollahs a ouvert des hostilités franchement guerrières en lançant une attaque au missile Grad sur la Cité d’Achraf. Sur le fuselage des missiles on voyait écrit en persan la date iranienne « 24-5-1384 » ce qui correspond au 15 août 2005. Dans cette attaque au missile, aucun résident de la Cité d’Achraf n’a été touché.

CNRI – Le communiqué que nous vous adressons a été publié par l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran à la Cité d’Achraf en Irak.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Attaque au missile du régime des mollahs sur la Cité d’Achraf
Crime de guerre sur le sol irakien contre des personnes protégées en vertu de la IVe Convention de Genève
Appel au Conseil de Sécurité de l’ONU, à la Force multinationale et au gouvernement irakien
pour sanctionner le fascisme religieux au pouvoir en Iran, évincer ce régime d’Irak
et expulser le pasdar Kazemi Ghomi commandant de la Force terroriste Qods à Bagdad

Le 26 mai, à 16h20, le régime belliciste des mollahs a ouvert des hostilités franchement guerrières en lançant une attaque au missile Grad sur la Cité d’Achraf. Sur le fuselage des missiles on voyait écrit en persan la date iranienne « 24-5-1384 » ce qui correspond au 15 août 2005. Dans cette attaque au missile, aucun résident de la Cité d’Achraf n’a été touché.

Cette agression criminelle guerrière survient alors que trois semaines après le jugement définitif de la Cour d’appel britannique retirant les Moudjahidine du peuple d’Iran de la liste des organisations terroristes, les réactions hystériques du fascisme religieux se poursuivent et les dirigeants du régime sont bouillants de colère.

Après avoir lamentablement échoué à empêcher l’annulation de l’étiquette de terroriste, le régime des mollahs a donné pour mission prioritaire à son ambassade à Bagdad de fomenter des complots contre les résidents de la Cité d’Achraf.

Viser la Cité d’Achraf dont tous les résidents sont des « personnes protégées en vertu de la Quatrième Convention de Genève », est une violation ouverte de la loi internationale, de la loi humanitaire internationale et des conventions de Genève et équivaut à un crime de guerre clair et net.

L’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran appelle le Conseil de sécurité de l’ONU, le Comité International de la Croix Rouge, le Haut commissariat aux réfugiés, la Force multinationale et le gouvernement irakien à condamner cette agression belliciste et ce crime de guerre sur le sol irakien contre des personnes protégées. Elle les appelle aussi à imposer des sanctions au fascisme religieux au pouvoir en Iran et à évincer ce régime d’Irak. Il est absolument nécessaire d’expulser le pasdar Kazemi Ghomi, commandant de la force terroriste Qods à Bagdad, et de fermer l’ambassade des mollahs à Bagdad qui est la base principale du terrorisme et d’espionnage et le premier foyer de l’insécurité et de l’instabilité en Irak.

Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran
Le 26 mai 2008

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe