lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humains46 exécutions en cinq semaines en Iran

46 exécutions en cinq semaines en Iran

Des exécutions arbitraires pour propager la terreur et stopper l’escalade du mouvements populaires

Le régime inhumain des mollahs, qui a désespérément besoin de réprimer les soulèvements populaires, a eu recours à davantage d’exécutions. Les agents des mollahs ont pendu 39 prisonniers rien qu’en juillet.

Quatre des suppliciés étaient des femmes. Le regime a de plus procédé à une pendaison en public. Ces derniers jours, le régime vient de pendre sept autres prisonniers.

Les exécutions ont eu lieu à Birjand, Ghohardasht, Karaj, Kashan, Khondab, Mahchahr, Kelardachte, Oroumeh, Nour, Machhad, Mahabad, Minab, Bandar-Abbas, Boroudjerd, Chiraz, Tabriz, Gorgan, Dezful, Rasht et Kermans.

Alors que le mécontentement général s’accentue dans le pays, le fascisme religieux au pouvoir en Iran a recours à ces exécutions pour éviter une forte explosion populaire.

La Résistance iranienne appelle le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme et le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, ainsi que d’autres organisations et défenseurs des droits de l’homme ainsi que le Conseil de sécurité des Nations Unies et l’UE à condamner la nouvelle vague d’exécutions en Iran.

La Résistance iranienne appelle également à des décisions contraignantes pour mettre fin aux exécutions barbares et systématiques du régime des mollahs en Iran. Le silence et l’inaction ne font qu’enhardir le régime médiéval des mollahs dans ses crimes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 8 août 2019

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe