dimanche, décembre 4, 2022
AccueilCommuniqués CNRI4 négociants irakiens renvoyés de l’entrée du camp Liberty après des heures...

4 négociants irakiens renvoyés de l’entrée du camp Liberty après des heures d’attente

Ces derniers mois, 75 négociants qui s’étaient rendus à Liberty pour acheter les biens des Achrafiens ont été renvoyés

CNRI – Le 23 juillet 2014, quatre négociants irakiens venus à Liberty pour discuter de l’achat des biens des Achrafiens, n’ont pas été autorisés à entrer et ont été renvoyés par les agents du cabinet du Premier ministre irakien sur ordre d’Ahmed Khozair, après avoir attendu des heures à l’entrée du camp sous un soleil écrasant en plein mois du Ramadan. Or les coordonnées de ces négociants avaient été données à l’avance aux agents irakiens et à la MANUI. Ainsi, ces derniers mois, au moins 75 négociants irakiens voulant acquérir les biens des Achrafiens, ont été renvoyés de l’entrée de Liberty.

Le plan commun de l’ONU et de l’ambassade américaine en Irak date du 5 septembre 2013, approuvé par le pouvoir irakien, souligne : « Le gouvernement irakien autorisera les habitants à vendre leurs biens à tout moment » et « le gouvernement irakien devra sauvegarder et garantir tous les biens d’Achraf ».

Empêcher les négociants irakiens d’acheter les biens d’Achraf est l’autre face du pillage systématique à grande échelle de ces biens par le comité chargé de la répression des Achrafiens au cabinet du premier ministre, l’appareil de sécurité de Maliki, et le commandant du 9e corps de Badr Hadi Ameri.

Selon les communiqués des 27 juin, 1 juillet et 16 juillet du secrétariat du CNRI, 400 Land Cruisers Toyota ont été volés à Achraf sur ordres de Hadi Ameri pour reconstituer le 9e corps de Badr. Les verrous des grands entrepôts d’Achraf ont été brisés pour en piller le contenu et des techniciens du ministère du Transport sont allés à Achraf pour mettre en état le reste des véhicules et les emmener à Bagdad. En même temps, d’autres biens comme des citernes d’eau et des climatiseurs ont été volés à grande échelle.

Vu les engagements écrits et répétés des USA et de l’ONU pour assurer la sécurité des habitants de Liberty et la protection de leurs biens, la Résistance iranienne les appelle à empêcher ce pillage, à faire restituer les biens volés, et à permettre aux négociants irakiens d’entrer à Liberty et de signer des contrats d’achat des biens.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 juillet 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe