mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humains“ Vous êtes en retard” – des familles ne sont pas autorisées...

“ Vous êtes en retard” – des familles ne sont pas autorisées à faire leurs adieux avant une exécution massive en Iran – The Express

“ Vous êtes en retard” – des familles ne sont pas autorisées à faire leurs adieux avant une exécution massive en Iran

Ce qui suit est un rapport publié par le quotidien britannique « Express » au sujet du violent massacre des prisonniers sunnites aujourd’hui en Iran :

The Express – “ Vous êtes en retard” Le déchirement des familles qui manquent des adieux avant une exécution massive. Le personnel pénitentiaire annonce aux FAMILLES qui se préparent à faire les derniers adieux avant une exécution massive qu’elles étaient en retard et que leurs proches étaient déjà morts.

Par KATIE MANSFIELD

Il a été dit aux proches des prisonniers ce matin de rendre visite une dernière fois, mais quand ils sont arrivés, on leur a annoncé que les prisonniers ont déjà été pendus.

En lieu et place des adieux, il a été dit aux familles de se rendre à la morgue afin de récupérer les corps. L’exécution massive a eu lieu à la prison Gohardasht en Iran ce matin, avec au moins 20 prisonniers sunnites pendus.

La prison de Gohardasht a déclaré un état d’urgence et il semblerait que l’exécution ait été avancée afin d’éviter des protestations.

L’exécution massive a été critiquée par le Conseil National de la Résistance iranienne (CNRI), qui se bat pour un meilleur respect des droits de l’Homme au sein de la République islamique.

Shahin Gobadi, de la Commission des affaires étrangères du CNRI, a déclaré: « Il existe un long précédent au sujet du régime en ce qui concerne le fait d’exécuter d’abord les prisonniers et d’ensuite informer leurs familles. »

« Une explication à cela est que le régime a peur d’une réaction négative de la population et des protestations des familles en dehors de la prison pour arrêter les exécutions. »

« Ceci est particulièrement cruel étant donné que ni les mères ni les pères n’ont réussi à faire leurs adieux à leurs bien-aimés. »

Certains des corps ont été hâtivement enterrés au cimetière Behesht-e Zahra.

Les prisonniers avaient été déplacés par les forces de sécurité des heures plus tôt avec des rapports disant que les détenus avaient les mains et les pieds enchaînés, leurs bouches bâillonnées par du ruban

adhésif et les têtes recouvertes de sacs.

Il semblerait qu’ils aient été transférés vers un lieu inconnu avant l’exécution massive.

Les autorités pénitentiaires ont coupé les lignes téléphoniques du bâtiment et mis les détenus non condamnés à mort en confinement durant les mises à mort.

Maryam Rajavi, la présidente-élue de la Résistance iranienne, a déclaré que l’exécution était « un crime effroyable contre l’humanité. »

Les pendaisons surviennent pendant le 28e anniversaire des exécutions de 1988 où des milliers de prisonniers ont été exécutés dans une série de meurtres approuvés par l’État sur une période de cinq mois.

Shahram Ahmadi se trouve parmi les prisonniers sunnites exécutés.

Certains des détenus tués au cours de l’exécution massive.

Source: The Express

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe