lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Achraf(Vidéo - Photos) – Les dissidents iraniens habitant au camp Liberty protestent...

(Vidéo – Photos) – Les dissidents iraniens habitant au camp Liberty protestent contre le blocus inhumain imposé à ce camp

Les réfugiés iraniens résidant au camp Liberty en Irak ont protesté, vendredi 17 juillet, contre la détérioration des conditions de vie dans ce camp en raison d’un blocus imposé par les forces irakiennes. Malgré la chaleur torride qui a obligé le gouvernement irakien d’ordonner la fermeture de toutes les institutions étatiques et dans une tentative pour faire souffrir les résidents du camp Liberty, les forces irakiennes stationnées au camp ont empêché l’entrée dans le camp de nourriture, de carburant et des camions citernes d’assainissement.

Plusieurs milliers de membres du principal groupe de l’opposition iranienne, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), dont près de 1000 femmes, vivent actuellement dans le camp Liberty, situé à proximité de l’aéroport international de Bagdad.

Les forces irakiennes stationnées à la porte 4 du camp ont déclaré mercredi qu’ils avaient reçu l’ordre de l’Office de la sécurité nationale d’Irak, dirigé par Faleh Fayyad (en charge de la répression des opposants iraniens), de ne laisser entrer dans le camp aucun véhicule, notamment les véhicules transportant la nourriture et le carburant et les camions citernes d’assainissement.

Depuis l’installation du premier groupe de résidents dans ce camp en 2012, ces véhicules vont quotidiennement dans le camp pour fournir les besoins de base des résidents. Toutefois, depuis hier, les forces de sécurité irakiennes ont empêché l’entrée de ces véhicules et ont menacé les chauffeurs de ces véhicules.

Aujourd’hui, deux véhicules transportant des denrées alimentaires, cinq camions citernes d’assainissement, un camion-citerne transportant le gasoil et un camion-citerne transportant l’essence sont arrivés à la porte 4, mais les forces irakiennes ont dit aux chauffeurs de ces véhicules que l’Office de sécurité nationale, sous le commandement de Faleh Fayyad, leur avait donné l’ordre qu’aucun véhicule n’est autorisé à entrer dans le camp.

Le camp Liberty est actuellement au bord d’une catastrophe humanitaire alors que la température à l’intérieur du camp a atteint les 50° C. Empêcher l’entrée de carburant va causer l’interruption de la plupart des services de base dans le camp, notamment les systèmes l’eau potable, d’eaux usées, de production d’électricité et de refroidissement dont le fonctionnement nécessite du carburant.

Dans de telles conditions météorologiques, empêcher l’entrée des camions-citernes d’assainissement au camp crée des problèmes d’hygiène majeurs pour la population du camp.

Ces mesures criminelles et inhumaines contre les résidents du camp, mise en place par un comité du gouvernemental irakien dirigé par Faleh Fayyad et suivant les ordres du régime iranien, constituent des crimes contre l’humanité et les auteurs de ces crimes peuvent faire face à des poursuites pénales dans des instances judiciaires internationales.

Dans des lettres datées du 26 juin 2015 et adressées à des responsables américains et onusiens, la Résistance iranienne avait averti que le régime iranien et son ambassade à Bagdad ont demandé au gouvernement irakien, en particulier à Faleh Fayyad, d’intensifier leurs mesures répressives contre les résidents du camp Liberty.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe