mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUne majorité de la Chambre des Représentants américaine appelle à la protection...

Une majorité de la Chambre des Représentants américaine appelle à la protection d’Achraf

AchrafPR-Newswire, 18 mars, Washington – Le représentant américain Bob Filner (Démocrate – Californie), Président de la commission des Anciens combattants de la Chambre des Représentants, et Ileana Ros-Lehtinen (Républicaine-Floride), membre éminente de la commission des Affaires étrangères de la Chambre, ont été rejoints hier par une dizaine de leurs collègues, dont trois de la commission des affaires étrangères de la Chambre, dans une conférence de presse pour annoncer le soutien d’une majorité bi-partisane de la Chambre aux droits humanitaires et à la protection des résidents du camp d’Achraf en Irak.

Dans son intervention, le Représentant Filner a annoncé qu’il avait déposé une résolution (H.Res.704) suite à l’attaque mortelle lancée en juillet dernier par les forces de sécurité irakiennes contre les résidents non armés du camp d’Achraf, qui abrite 3400 membres du principal groupe d’opposition iranien, les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). La résolution « déplore la poursuite des violences par les forces de sécurité irakiennes contre les résidents du camp d’Achraf; appelle le gouvernement irakien à assumer son engagement envers les États-Unis pour assurer le maintien du bien-être des personnes vivant dans le camp d’Achraf, et demande au Président de prendre toutes les mesures nécessaires et appropriées pour soutenir les engagements des Etats-Unis », afin d’assurer la protection des résidents du camp d’Achraf.

Parmi la majorité des membres de la Chambre des Représentants qui ont co-parrainé la résolution, figurent 11 présidents de commissions, 13 membres éminents de Commissions ; 54 présidents de sous-commissions ; 49 membres éminents de sous-commissions et 30 membres de la commission des Affaires étrangères de la Chambre.

La Représentante Ros-Lehtinen a souligné que, compte tenu de la violation répétée des garanties fournies par le gouvernement irakien aux Etats-Unis comme quoi les résidents du camp d’Achraf seraient traités avec humanité, « les États-Unis sont tenus de prendre toutes les mesures nécessaires et appropriées pour faire respecter nos engagements ». La parlementaire de Floride a ajouté que « nous devons envoyer un message clair aux résidents du camp d’Achraf comme quoi le Congrès américain est avec eux ».

Le Représentant Ed Towns (Démocrate – New York), président de la commission de supervision et de la réforme gouvernementale a salué la nature bi-partisane du soutien au camp d’Achraf. «Il est très important que nous continuions à travailler ensemble, a-t-il dit, pour amener le changement qui est tant nécessaire aujourd’hui. »

La Représentante Dana Rohrabacher (Rép – Californie), de la sous-commission des Organisations internationales, des droits de l’homme et de la supervision, a noté que «nous devons assurer que toute personne qui se bat contre le régime des mollahs pour le remplacer  par un gouvernement démocratique est un allié du peuple des États-Unis et nous ne devrions pas les laisser subir des conséquences négatives si nous pouvons l’en empêcher. C’est particulièrement vrai de la population du camp d’Achraf. »

Le Représentant Ted Poe (Rép. – Texas), de la sous commission sur le terrorisme, la non-prolifération et du commerce de la commission des Affaires étrangères a déclaré que «il est important que nous restions constamment vigilants pour faire savoir aux personnes du camp d’Achraf que leurs voix silencieuses se font entendre ici aux Etats-Unis (…) Nous n’allons pas rester les bras croisés pendant que ceux qui veulent faire du tort aux résidents du camp d’Achraf ouvrent et réparent de mauvais chemins, et ils ne seront pas dispersés dans plusieurs endroits et régions inconnues ».

Le Représentant Lincoln Diaz-Balart (Rép. – Floride) a qualifié le régime iranien de « régime voyou », ajoutant que « c’est très impressionnant d’avoir une unité de la majorité du Congrès américain sur une question cruciale et la brutalité engagée contre la population innocente d’Achraf. Et donc nous allons la faire passer et nous resterons là-dessus. »

Le Représentant Mario Diaz Balart (Rép – Floride) a qualifié l’attaque contre Achraf de « meurtre de sang-froid », soulignant que la seule façon « d’être totalement en sécurité, c’est d’avoir une patrie libre ».

Le Représentant Filner a ajouté que « le gouvernement devrait encourager l’ONU à jouer un rôle beaucoup plus actif concernant la base Achraf et renforcer le rôle de l’équipe de surveillance des Nations unies à Achraf en une équipe pour protéger les résidents et veiller à ce que leurs droits et sécurité soient respectées et que toutes les restrictions inhumaines imposées par le gouvernement irakien soient levées. »

Mme Maryam Radjavi, Présidente-élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a envoyé à la réunion d’information une vidéo depuis Paris. Elle a souligné que le soutien de la majorité de la Chambre à Achraf indique sa reconnaissance de la Résistance iranienne, en particulier d’Achraf, comme « un facteur décisif face à ce régime inhumain » à Téhéran. S’adressant aux coauteurs de la résolution, Mme Radjavi a fait remarquer que «tout en appréciant vos efforts, je voudrais vous demander de continuer votre noble tâche humanitaire afin de veiller à ce que :
– La protection des résidents d’Achraf soit garantie tant que les forces américaines sont en Irak ;
– le mandat de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Irak soit élargi pour garantir les droits des résidents d’Achraf ;
– L’ONU assume la protection d’Achraf et qu’une force de maintien de paix de l’ONU soit stationné à Achraf ;
-La levée de toutes les restrictions et blocus imposés par le gouvernement irakien contre Achraf au cours des 14 derniers mois.»

Les Représentants John Boozman (Rép-AR) de la commission des affaires étrangères, Trent Franks (Rép-AZ) de la commission des services armés, Dan Lungren (Rép-CA) et Al Green (Dém-TX) de la de la commission de la sécurité, et Judy Chu (Dém-CA) de la commission des Affaires juridiques ont également pris la parole lors de la réunion d’information du Congrès.

Des membres de la Chambre, des assistants parlementaires et des représentants d’ambassades étrangères, des experts de renom de la politique étrangère et des personnalités des droits de l’homme ont également assisté à la conférence de presse.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe