samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUne majorité de sénateurs italiens soutiennent le soulèvement des Iraniens et le...

Une majorité de sénateurs italiens soutiennent le soulèvement des Iraniens et le CNRI

Une majorité de sénateurs italiens soutiennent le soulèvement des Iraniens et le CNRI

À la veille du grand rassemblement iranien à Paris le 30 juin 2018, la majorité au sénat italien a signé une déclaration dans laquelle elle affirme son soutien au soulèvement des Iraniens et à leur résistance pour la liberté et la démocratie.

La majorité des sénateurs a appelé les pays européens et la communauté internationale à prendre une position forte concernant le régime iranien. C’est-à-dire conditionner leurs relations avec le régime iranien à fin à la torture, les exécutions, le terrorisme, son programme de missiles et sa belligérance dans la région.

La déclaration signée par un vice-président et huit secrétaires du sénat italien :

Déclaration iranienne : grand rassemblement iranien le 30 juin

Cela fait maintenant près de quatre décennies que la dictature religieuse en Iran est dénoncée pour sa situation et ses violations des droits humains. Plus de 120 000 Iraniens défenseurs de la démocratie et des droits humains ainsi que des membres de leur famille sont emprisonnés arbitrairement, soumis à une torture barbare et même exécutés. Plus de 30 000 prisonniers politiques ont été massacrés pendant l’été 1988 seulement pour avoir émis des objections contre la dictature religieuse et avoir soutenu le mouvement du CNRI. Amnesty International a mentionné ce massacre comme étant un crime contre l’humanité et a demandé que ses responsables soient traduits en justice. Selon les rapports de l’ONU, le régime iranien détient le record du monde d’exécution par habitant.

Malgré une telle répression, cependant, le monde a été témoin d’une nouvelle vague de soulèvement iranien et de protestations en janvier 2018, qui se sont rapidement propagés dans le pays. Les slogans nationaux des Iraniens, dont « modérés, conservateurs, la partie est terminée », « à bas Khamenei et Rohani », « ni pour Gaza, ni pour le Liban, ma vie ne sert que l’Iran » et « laissez tomber la Syrie, pensez à nous », montrent clairement la volonté d’un changement de régime et la fin du terrorisme du régime ainsi que de sa belligérance dans les pays de la région.

Nous déclarons par la présente notre soutien envers ces demandes exprimées par la population iranienne.

Le 9 janvier, Khamenei a publiquement annoncé : « Nous détenons des informations précises indiquant que l’OMPI prépare et organise les protestations depuis des mois. » De nombreux autres dirigeants ont également reconnu le rôle majeur de l’OMPI et de leurs soutiens dans la poursuite des protestations.

Le vent a tourné en Iran. Les Iraniens se soulèvent pour renverser le régime et établir la liberté et la démocratie en Iran ainsi que la paix et la sécurité dans la région.

Nous demandons aux pays européens et à la communauté internationale de remplacer leur politique de complaisance par une politique décisive. Ainsi, les relations avec l’Iran ne peuvent être maintenues que si le régime abolit la torture et les exécutions, mets fin à son programme de missiles balistiques, à l’exportation du terrorisme et à sa belligérance dans la région.

Nous affirmons également notre soutien au grand rassemblement iranien qui se tiendra le 30 juin prochain à Paris. Il promeut les demandes des Iraniens pour un changement de régime et l’instauration de la liberté et de la démocratie en Iran. Nous demandons à notre gouvernement et à la communauté internationale de soutenir les Iraniens et de reconnaitre le CNRI comme une alternative au régime actuel.

Nous soutenons également le plan en 10 points de la présidente du CNRI, Mme Maryam Radjavi, qui vise à établir une République démocratique. Elle sera fondée sur la séparation de l’État et de la religion, sur l’égalité des sexes, ethnique et religieuse, la fin du programme nucléaire, l’abolition de la peine de mort, la coexistence pacifique avec la communauté internationale ainsi qu’un engagement envers les lois et conventions internationales. Ceci afin d’assurer la démocratie, le développement et le progrès en Iran et dans le monde.

Il est temps pour la communauté internationale de se positionner du bon côté de l’histoire.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe