vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyUne délégation du conseil de Diyala interdite d’entrée à Liberty

Une délégation du conseil de Diyala interdite d’entrée à Liberty

CNRI – Le Conseil des Cheikhs des Tribus de Diyala a fait part de ses protestations contre les actions des forces irakiennes pour avoir empêché sa délégation de se rendre au camp Liberty à l’occasion de l’Aïd al-Adha, a indiqué l’agence de presse irakienne NINA, le 1er novembre.

 

Le Conseil des Cheikhs des Tribus de Diyala a appelé l’ONU à reconnaître ce camp comme camp de réfugiés.

« Le dimanche 28 octobre 2012, dit-il dans un communiqué, une délégation représentant des cheikhs de tribus, des avocats ainsi que des juristes de la province de Diyala, s’est rendue au camp Liberty pour rencontrer les habitants à l’occasion de l’Aïd al-Adha conformément aux traditions islamiques et humanitaires. Malheureusement, les forces irakiennes nous ont empêchés d’entrer dans le camp pour rencontrer les résidents.

Tout en protestant contre cette mesure des forces irakiennes, nous exhortons toutes les organisations internationales tout comme la conscience éveillée des Irakiens à condamner cette action et à demander au gouvernement irakien de permettre aux avocats, aux organisations de défense des droits de l’homme ainsi qu’aux tribus irakiennes de rencontrer les résidents de Liberty.

Nous avons vécu étroitement avec l’OMPI et en connaissons les membres depuis plus de 25 ans. Ce sont des réfugiés politiques conformément au droit international et, en particulier, à la Quatrième Convention de Genève.

En outre, le HCR a reconnu leur droit à la liberté de mouvement et ce droit doit leur être acquis.
Nous demandons au HCR de reconnaître le camp Liberty comme camp de réfugiés afin qu’il n’y ait pas d’excuse pour le gouvernement irakien et pour que les Irakiens puissent rendre visite à ces réfugiés politiques.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe