mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafUn syndicat indien demande à Ban Ki-Moon de soutenir Achraf

Un syndicat indien demande à Ban Ki-Moon de soutenir Achraf

CNRI – Un syndicat national indien de plus de 4,5 millions de membres a demandé au Secrétaire général des Nations Unies d’intervenir pour faire lever les restrictions imposées par le gouvernement irakien aux résidents du camp d’Achraf.

L’Assemblée des Travailleurs d’Inde (Hind Mazdoor Sabha – HMS) a exhorté dans une lettre le Secrétaire général des Nations Unies à employer toutes les ressources possibles pour convaincre l’Irak de reconnaître les droits des résidents d’Achraf en tant que personnes protégées en vertu de la Quatrième Convention de Genève.

Le camp d’Achraf, en Irak, héberge 3 400 membres du principal mouvement d’opposition iranien, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Il a été la cible de nombreuses attaques et soumis à des privations de la part du gouvernement de Nouri al-Maliki sur injonction du régime iranien.

« Le gouvernement de Maliki s’abstient de reconnaître les droits des résidents d’Achraf dans le but de permettre à des organes de sécurité liés à son bureau d’exercer des pressions sur les résidents », dit la lettre.

Ce syndicat de premier plan, fondé en 1948, ajoute : « soutenir les droits juridiques des résidents d’Achraf est un critère de l’état de droit que réclame tout le monde en Irak ».

S’adressant à M. Ban Ki-moon, il souligne  : « votre rôle personnel et celui du bureau des droits humains de la MANUI seront à n’en pas douter très utiles et importants. On ne peut pas les ignorer quand il s’agit de neutraliser tout stratagème possible dans le futur ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe