mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafUn politicien irakien : la population irakienne veut la fin du blocus...

Un politicien irakien : la population irakienne veut la fin du blocus d’Achraf

CNRI – Un dirigeant d’al-Iraqiya, qui représente le plus grand parti du parlement irakien, a affirmé que « le régime iranien essaye d’éliminer toute personne qui tente de résister, en particulier les habitants d’Achraf qui ont courageusement affronté la violence du régime », a signalé le site web arabe IRAQ4ALLNEWS le 14 septembre.

« La population irakienne insiste sur la levée immédiate du blocus d’Achraf parce que les résidents du camp sont des réfugiés et qu’ils sont également des personnes protégées d’après les lois internationales », a ajouté Mashaan Al-Saadi.

La Camp d’Achraf, situé à 100 kilomètres (60 miles) au nord est de Bagdad, abrite 3 400 membres du principal mouvement d’opposition, l’Organisation des Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI).

Parmi ces résidents, il se trouve environ 1 000 femmes et un tiers de ces résidents sont d’anciens prisonniers politiques iraniens, qui ont survécu au règne de la terreur du régime de Téhéran et qui ont trouvé un refuge sûr de l’autre côté de la frontière. Des centaines de diplômés universitaires des Etats-Unis et d’Europe se sont joints à eux dans cette campagne pour établir une république laïque, démocratique et sans nucléaire en Iran.

Le 8 avril 2011, les forces irakiennes, agissant sur ordre de Téhéran, ont attaqué Achraf, tuant 36 personnes et en en blessant des centaines d’autres. Au cours d’une attaque similaire en juillet 2009, 11 résidents avaient été tués.

Le camp a été soumis à un blocus complet lors de ces deux dernières années et demi. Un blocus médical a provoqué un manque d’accès aux services médicaux appropriés en particulier pour les blessés graves du raid ou qui souffrent de maladies graves. Par conséquent, un grand nombre d’entre eux sont morts depuis le raid.

A la demande  du régime des mollahs, le gouvernement d’al-Maliki a installé plus de 300 haut-parleurs tout autour du camp et fait subir aux résidents d’Achraf une torture psychologique  en diffusant continuellement des insultes et des diffamations blasphématoires contre les résidents.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe