vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafUn parlementaire irakien de haut rang : les membres de l’OMPI doivent...

Un parlementaire irakien de haut rang : les membres de l’OMPI doivent être traités conformément au droit international

CNRI – Le président de la Commission des Affaires étrangères du Parlement d’Irak a déclaré que plusieurs milliers de membres du principal groupe d’opposition iranien, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), résidant actuellement dans le camp Liberty, près de Bagdad, devraient être traités conformément au droit international, a rapporté le site Internet palestinien « Donya al-Watan ».

Voici le texte intégral du rapport publié le 26 juillet 2015 par « Donya al-Watan » :

Relations avec l’OMPI conformément avec le droit international et non pas selon des préférences personnelles

M. Hassan Chuird Al-Hamdani, le président de la Commission des Affaires étrangères du parlement d’Irak, a déclaré que le traitement des membres du groupe d’opposition iranien, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) résidant au camp Liberty, doit être basé sur des principes juridiques.

Al-Hamdani a déclaré que le traitement des réfugiés résidents au camp Liberty doivent être basé sur le droit et les conventions internationales et non pas sur des préférences personnelles. Ils ont un droit à la protection et aux soins humanitaires de base et ils doivent se conformer aux lois irakiennes aussi longtemps qu’ils restent en Irak.

Il a rejeté les rapport de certains médias selon qui il aurait appelé les membres de l’OMPI à quitter l’Irak.

Il a également rejeté les affirmations de certains médias selon qui il serait impliqué dans une tentative pour expulser les membres de l’OMPI de l’Irak ou dans des mesures contraires aux règles de l’ONU pour les expulser de ce pays.

« Les rapports sur ce sujet publiées récemment par les médias dans lesquels mon nom est évoqué sont faux et dépourvue de vérité », a déclaré M. Al-Hamdani.

Selon M. Al-Hamdani, les déclarations que certains médias lui ont attribuées font partie d’une guerre médiatique entre les différentes factions politiques « qui tentent de façonner les choses comme elles le désirent ».

« Dans la Commission des Affaires étrangères du Parlement d’Irak, nous nous évertuons à mettre en œuvre les lois et les conventions de l’ONU, notamment celles concernant les réfugiés et les étrangers résidant en Irak », a-t-il précisé.

Al-Hamdani a souligné que les droits humains des résidents du camp Liberty sont garantis par les lois et conventions de l’ONU, car ils ont été classés comme réfugiés par l’ONU.

Le 11 juillet 2015, le site Internet « Ashraf News » avait publié un article disant que M. Al-Hamdani ne souhaite pas que les membres de l’OMPI restent en Irak.

Les résidents du camp Liberty en Irak demandent que leurs droits humains soient respectés en tant que personnes classées comme réfugiés par l’ONU. Ils demandent également la levée du blocus imposé à ce camp par les autorités irakiennes.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe