jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésLes ouvriers iraniens devraient mettre la morale au-dessus des questions comme le...

Les ouvriers iraniens devraient mettre la morale au-dessus des questions comme le salaire ou la nourriture – le mollah Janati

CNRI – Alors que presque un tiers des ouvriers iraniens vivent sous le seuil de pauvreté, un mollah de haut-rang a affirmé que ces derniers devraient mettre ‘la morale et l’obéissance au guide suprême’ au-dessus des questions comme le salaire ou la nourriture.

 
Ahmad Jannati, le président du « Conseil des gardiens », a déclaré le 2 mai à Téhéran lors le la cérémonie de la prière du vendredi : « Les ouvriers ne doivent pas penser uniquement à leur salaire et leur nourriture. Ils doivent d’abord penser à la morale et embrasser les mains du chef suprême. »

Le régime iranien a fixé le salaire minimum mensuel à 608,000 tomans, alors que le seuil officiel de pauvreté en Iran est à 1,8 millions de tomans par mois. Par ailleurs, les experts non-gouvernementaux ont estimé le seul de pauvreté à environ 3.000.000 tomans par mois. Cela signifie que des millions d’ouvriers iraniens ne peuvent subvenir qu’à moins d’un quart des besoins élémentaires de leur famille.

Jannati a tenu ces propos au lendemain de la journée internationale des travailleurs pendant laquelle de nombreux ouvriers qui ont voulu organiser un défilé du 1er mai ont été arrêtés par les forces de sécurité de l’Etat.

L’année dernière aussi, un discours de Jannati prononcé au mois de mai avait été remarqué par la presse iranienne. Jannati avait notamment dit : «Un président doit vivre simplement et cette simplicité doit commencer par sa vie quotidienne, cela veut dire que sa maison, ses biens personnels et sa voiture doivent être simple. Une personne qui se déplace en Mercedes Benz ne peut pas comprendre la douleur des gens qui ont faim et il ne peut pas être proche des classes défavorisées. »

A l’époque, les médias iraniens avaient publié les photos de Jannati alors qu’il montait dans sa Peugeot. Les journalistes avaient ironisé en se demandant si cette Peugeot n’était plus cher qu’une Mercedes Benz.

Cette année, le ministère de l’Intérieur du gouvernement Rohani a donné une réponse négative à la demande de l’association « Khaneh Kargar » (« Maison des travailleurs ») qui voulait organiser un défilé à l’occasion de la journée internationale des travailleurs. Les officiels du régime ont affirmé qu’au lieu de participer à un défilé, les ouvriers devraient assister au discours du 1er mai d’Hassan Rohani.

Les ouvriers qui étaient allés assister au discours de Rohani n’avait pas le droits d’avoir sur eux des pancartes protestataires, ni le droit de faire un quelconque acte de protestation pendant son discours.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe