lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafUn membre du parlement britannique réclame la protection de réfugiés iraniens

Un membre du parlement britannique réclame la protection de réfugiés iraniens

Par Mark Williams

ePolitix.com, 23 juin 2011 –  Le député Mark Williams a invité le gouvernement à éviter une « catastrophe humanitaire » en soutenant la protection internationale des réfugiés iraniens au camp d’Achraf en Irak. Le cas des réfugiés iraniens du camp d’Achraf en Irak, a gagné l’attention générale des deux chambres du parlement en raison de la situation humanitaire et de la menace de massacre auxquelles sont confrontés 3 400 membres désarmés et sans défense du principal groupe d’opposition iranien.

Achraf est sous blocus depuis que les forces américaines ont laissé sa protection aux forces irakiennes en 2009. Malheureusement, le premier ministre Nouri al-Maliki, qui doit son poste au soutien de l’Iran, a juré à plusieurs reprises de faire fermer le camp pour se ranger aux exigences de Téhéran.

Les réfugiés, membres de l’Organisation des Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI), ont essuyé à deux reprises des attaques meurtrières de la part des forces armées irakiennes en 2009 et plus récemment le 8 avril cette année. Lors de cette dernière attaque, 36 résidents ont été violemment abattus ou sont morts écrasés par des véhicules militaires. Des centaines d’autres personnes ont été blessées, et les cas les plus critiques sont toujours privés de soins, et ce malgré leur statut de personnes protégées en vertu de la Quatrième Convention de Genève.

Samedi dernier, j’ai assisté à un rassemblement majeur à Paris qui a attiré 100 000 Iraniens du monde entier afin de demander la protection de l’ONU pour les résidents d’Achraf. Je faisais partie d’une délégation multipartite sur place avec le député David Amess (conservateur) et Lord Corbett of Castle Vale (travailliste), pour annoncer le soutien de nombreux parlementaires à la protection par l’ONU des habitants d’Achraf ainsi que pour dénoncer un plan du gouvernement irakien visant à déplacer par la force les résidents vers une nouvelle zone en Irak.

Notre appel a été soutenu au total par quelques 4 000 députés de 40 pays, de même que par d’anciens hauts responsables américains comme l’ancien secrétaire à la sécurité nationale Tom Ridge, l’ancien ministre de la justice Michael Mukasey, l’ancien chef de cabinet de la Maison Blanche Andrew Card et l’ancien maire de New-York Rudy Giuliani, venus offrir leur soutien aux courageux démocrates iraniens.

Il est temps que notre Foreign office soutienne également l’appel et demande officiellement que la Mission d’Assistance des Nations-Unies pour l’Irak (MANUI) installe une équipe de surveillance permanente au camp d’Achraf, avec près de 20 soldats américains pour la protéger. C’est un prix dérisoire mais capital à payer pour éviter une catastrophe humanitaire.

Le Député Mark Williams est le membre Démocrate-Libéral du Parlement pour le comté de Ceredigion.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe