mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieUn membre du parlement iranien : Un million de personnes ont perdu...

Un membre du parlement iranien : Un million de personnes ont perdu leur emploi sous Rohani

Un membre du parlement iranien : Un million de personnes ont perdu leur emploi sous Rohani

CNRI – Un membre du Majlis, ou parlement du régime iranien, a fortement critiqué les politiques économiques du gouvernement d’Hassan Rohani, soulignant que sous sa présidence il y a eu plus d’un million de pertes d’emplois en Iran.

Mardi 17 mai, Mohammad Soleimani a déclaré à l’agence de presse affiliée à l’État, Fars News : « Sous le mandat de Rohani plus de quinze mille unités industrielles et de fabrication ont été complètement fermées et les unités restantes sont actives à moins de 50% de leur capacité. »

Il a ajouté : « Trois ans après le début de la présidence de Rohani, le nombre de chômeurs a grimpé d’environ un million. Les conditions d’emploi dans le pays sont actuellement critiques et comme le ministre du Travail l’a affirmé, ces derniers temps, toutes les cinq minutes une personne se retrouve au chômage. »

Ce membre du Majlis du régime intégriste a également fait allusion à une récession dans l’industrie de la construction.

Il a affirmé : « Compte tenu de la situation actuelle, le secteur du logement a complètement glissé dans une profonde récession. Certaines industries telles que la taille de pierres et les mines sont en crise ; mais ils sont encore soumis à une forte pression fiscale. En outre, ces secteurs sont obligés d’adapter leur main-d’œuvre et de licencier les travailleurs, afin de compenser la baisse des recettes et de réduire les pressions croissantes exercées par le gouvernement. »

L’ancien ministre du régime iranien de l’Éducation a annoncé que l’économie du pays est au bord de l’effondrement et que tous les problèmes liés à la situation économique désastreuse ne sont pas dus aux sanctions internationales.

Haji-Babai, qui, en plus d’être un ministre, a été un législateur du régime pendant 20 ans, a fait l’analyse suivante de l’économie du régime : « Il convient de noter que tous les problèmes ne sont pas liés aux sanctions. Juste 30 pour cent de nos problèmes sont dus aux sanctions et les 70% restants sont à voir avec la gestion. »

Le Premier vice-président du régime a déclaré en janvier que le régime est confronté à une variété de crises économiques qui pourraient conduire à des « menaces » contre le régime de la part de la jeune population iranienne mécontente.

Eshaq Jahangiri, adjoint supérieur du président du régime Hassan Rohani, a déclaré : « Le pays est empêtré dans une situation économique et politique particulière qui exige une action sérieuse. Nous sommes confrontés à trois défis importants, dont le chômage qui est le premier d’entre eux. »

Jahangiri a exprimé sa préoccupation à propos de la situation et a affirmé : « L’Iran a une population jeune. Si nous sommes incapables de résoudre leurs problèmes, cette opportunité se transformera en menace. »

 

Lire aussi: 

IRAN – FICHE D’INFORMATION : DOSSIERS SUR ROHANI

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe