vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafUn député irakien demande la fin du blocus d'Achraf

Un député irakien demande la fin du blocus d’Achraf

CNRI – Le régime iranien se sert de ses agents de renseignement pour salir l’image des habitants d’Achraf et les soumettre à la torture psychologique, s’est indigné un député irakien à un  quotidien de Bagdad dimanche. 

Haydar al-Molla de la liste Irakiya a déclaré au journal que le régime iranien utilise des «moyens violents contre les résidents d’Achraf », membres du principal parti d’opposition les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).

 «Il existe une coopération entre des éléments au sein du gouvernement irakien et les services de renseignement du régime iranien qui ont installé des haut-parleurs pour créer une situation intolérable aux résidents d’Achraf », a-t-il ajouté.

 «Les résidents d’Achraf sont considérés comme des personnes protégées en vertu du droit international et la torture à leur encontre est illégale. Ces mesures inhumaines violent le droit humanitaire international et sont passibles de poursuites en justice. »

Pointant le blocus médical d’Achraf, le député irakien a rappelé que la situation sanitaire dans le camp est devenue intolérable.

Le journal précise que les mesures mises en œuvre par l’Irakien Omar Khaled, qui dirige l’ « hôpital du Nouvel Irak » à Achraf, couplées à la politique du comité chargé de répression du camp au bureau du Premier ministre, ont entraîné des retards dans le traitement des patients, faisant plusieurs morts.

M. Molla a demandé la levée immédiate du blocus et la fin de la torture psychologique des résidents. Il a souligné que ces mesures ont entraîné des condamnations internationales, notamment par les Nations Unies.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe