jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafUn député estonien annonce une résolution de soutien à l’opposition iranienne

Un député estonien annonce une résolution de soutien à l’opposition iranienne

Par Sigrid Maasen

ERR News (TV estonienne) , 22 juin – Lors d’un rassemblement qui se tenait à Paris ce week-end, le président du groupe parlementaire de soutien aux droits humains et libertés politiques en Iran, Juku-Kalle Raid, a annoncé une résolution de soutien à l’opposition iranienne. Juku-Kalle Raid a déclaré à la chaine que la résolution condamne la dernière attaque de l’armée irakienne contre le camp d’Achraf et exige l’application des droits politiques fondamentaux des ressortissants iraniens.

D’après M. Raid, il a rencontré la dirigeante  de l’opposition iranienne Maryam Radjavi pour lui transmettre une résolution de soutien signée par 12 députés.

Ce week-end, l’opposition iranienne s’est rassemblée à Paris pour commémorer le 30e anniversaire de la révolution contre le régime intégriste de Téhéran et exiger la démocratie, des élections libres ainsi que la séparation de la religion et de l’Etat en Iran.

« En même temps, la population a protesté contre le traitement brutal des réfugiés iraniens et des membres de l’opposition vivant au camp d’Achraf le 6 avril, quand l’armée a subitement attaqué les réfugiés iraniens avant l’aube et fait au moins 36 morts », a ajouté M. Raid.
Il a affirmé que les autorités irakiennes ont refusé d’admettre les observateurs internationaux au camp d’Achraf et sont restés silencieuses malgré de vives protestations.

La dirigeante de l’opposition iranienne Maryam Radjavi avait invité les représentants de 40 pays au rassemblement de Paris, dont les députés de plusieurs pays d’Europe. M. Raid a fait remarquer que l’événement avait réuni près de 100.000 exilés politiques iraniens du monde entier.

« L’intégrisme iranien a été critiqué avec virulence par un ancien membre de la chambre des représentants américaine Patrick Kennedy, l’ancien maire de New York Rudy Giuliani, le gouverneur Tom Ridge, le président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme française Henri Leclerc et par plusieurs parlementaires de pays membres de l’Union Européenne » a ajouté M. Raid.

Selon ce dernier, Téhéran a qualifié l’opposition iranienne de groupe terroriste et continue à exécuter les personnes qui bravent le régime actuel.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe