mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeUn agent du renseignement iranien arrêté en Allemagne pour avoir espionné l’OMPI

Un agent du renseignement iranien arrêté en Allemagne pour avoir espionné l’OMPI

Un agent du renseignement iranien arrêté en Allemagne pour avoir espionné l’OMPI

Appel à l’UE à démasquer les espions et leurs activités contre la Résistance et à les expulser 

Le mercredi 28 octobre, le Parquet fédéral allemand a annoncé avoir arrêté le 23 octobre Maysam P., un homme de 31 ans accusé d’être un agent du Ministère des Renseignements iranien (VEVAK) et d’espionner l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d’Iran. Selon ce rapport, les maisons de cinq autres personnes ont été inspectées par le Parquet fédéral d’Allemagne sur des accusations similaires d’espionnage envers l’OMPI.

Selon les procureurs fédéraux, l’espion arrêté était payé par la Vevak pour ses activités d’espionnage. 

L’agent arrêté Maysam Panahi et ses complices avaient été expulsés par l’OMPI du Camp Liberty il y a 3 ans et demi, en avril 2013. Ils ont vite fait de s’installer à l’hôtel Mohajer de Baghdad qui est sous contrôle du Vevak et de la Force terroriste Qods des pasdaran. 

La Commission de la Sécurité et du Contre-terrorisme du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a annoncé en détails le 26 février 2014 que l’hôtel Mohajer était un pôle de la Vevak et de la Force Qods aux ordres du général Sajjad, des pasdaran.

Ce communiqué remarquait : « Une fois qu’un individu a gagné leur confiance, il est transféré en Europe ou dans d’autres pays ou emmené en Iran selon la mission qu’ils veulent lui assigner. Actuellement, la priorité pour le régime est d’envoyer ces agents en Europe… Certains, candidats pour des missions spéciales en Europe, sont d’abord secrètement transférés en Iran et une fois qu’ils ont reçu leur formation et instructions, ils retournent en Irak d’où ils sont envoyés en Turquie et finalement en Europe. » 

La Résistance Iranienne appelle le gouvernement allemand et les autorités concernées à démasquer tous les espions du Vevak et leurs activités contre l’OMPI et la Résistance Iranienne. Celle-ci considère que c’est une démarche nécessaire pour empêcher la récurrence de ces actes criminels. La collecte de renseignements et l’espionnage par le régime iranien ouvrent notamment la voie au terrorisme. 

La Résistance Iranienne a averti à maintes reprises de la présence d’espions de la Vevak dans les pays européens et de la menace qu’ils représentent pour la sécurité des réfugiés iraniens. Elle encourage vivement l’Allemagne et les autres états de l’Union Européenne à appliquer la résolution d’avril 1997 du Conseil de l’UE et à juger, punir et expulser les agents du fascisme religieux au pouvoir en Iran.

 

Secrétariat du Conseil National de la Résistance Iranienne

Le 28 octobre 2015