lundi, février 6, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafTous ceux qui aiment la liberté sont aux côtés d’Achraf – Michael...

Tous ceux qui aiment la liberté sont aux côtés d’Achraf – Michael Mukasey

CNRI – En marge de la conférence transatlantique du 25 janvier à Bruxelles sur le camp d’Achraf et une nouvelle politique à adopter vis-à-vis de l’Iran et de l’opposition iranienne, Michael Mukasey, ancien ministre américain de la justice, a accordé une interview à la chaine d’opposition « sima-ye-Azadi ».

Q – Quelle est la bonne politique pour traiter avec l’Iran et quelles sont les options qui s’offrent à nous?

Michael Mukasey – Je crois que l’ambassadeur Bolton a très bien parlé de la bonne politique à suivre. La bonne politique serait  de renverser le régime actuel. Et la façon dont cela peut se faire est, tout d’abord, en radiant l’OMPI de la liste américaine des organisations terroristes étrangères et en reconnaissant que non seulement ce n’est PAS une organisation terroriste, mais qu’en fait c’est une force du bien.

Deuxièmement , en fournissant un soutien en paroles et en actes à la résistance en Iran, y compris en leur fournissant des choses simples comme des moyens de communication, fournir à la population en Iran des antennes de télévision, pour pouvoir  capter les signaux satellite. Des choses très simples comme ça peuvent apporter une grande aide à un changement de régime.

Q – Et que diriez-vous à ceux qui avancent que si les Etats-Unis retiraient l’OMPI de la liste noire du Département d’Etat, le régime iranien pourrait lancer des représailles ou refuser de coopérer sur la question du nucléaire?

Michael Mukasey – Le régime iranien tue déjà des soldats américains et refuse de coopérer sur son programme nucléaire. Dire qu’il fera pire, c’est absurde. Le régime iranien a démontré qu’il respecte la force – et c’est la seule chose qu’il respecte. La radiation de l’OMPI ne peut avoir qu’un résultat positif pour le peuple iranien. Et si les mollahs reviennent à la raison, tant mieux, cependant je doute sérieusement qu’ils le fassent. Ce dont je suis sûr, c’est que cela ne peut pas faire de mal.

Q –  Enfin que souhaiteriez-vous dire aux résidents du camp d’Achraf ?

Michael Mukasey – Je pense que les résidents du camp d’Achraf doivent savoir que tous ceux qui aiment la liberté, pensent à eux, se tiennent à leurs côtés et les admirent. Ce que vous faites demande un énorme courage. Tenez bon, n’abandonnez pas, vous n’êtes pas seul. Voilà mon message à la population d’Achraf.