dimanche, juin 16, 2024
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLe Pakistan désigne la brigade Zeinabiyoun du régime iranien comme organisation terroriste

Le Pakistan désigne la brigade Zeinabiyoun du régime iranien comme organisation terroriste

Le Pakistan désigne la brigade Zeinabiyoun du régime iranien comme organisation terroriste
La Brigade Zeynabiyoun a été officiellement identifiée comme organisation terroriste par le ministère pakistanais de l’Intérieur, selon une directive rendue publique jeudi. Le ministère a déclaré que les activités de la brigade constituent une menace pour la paix et la sécurité du Pakistan.

Un responsable du ministère pakistanais a confirmé l’authenticité de l’ordonnance du 29 mars, qui inclut la Brigade Zeynabiyoun dans une liste de 79 organisations interdites.

En 2019, les États-Unis ont désigné la brigade Zeynabiyoun comme organisation terroriste, citant sa composition de ressortissants pakistanais et son « soutien matériel » au Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) iranien.

La Brigade Zeynabiyoun est connue pour être composée de mercenaires affiliés à la Force Qods des pasdaran, opérant en Syrie contre le peuple syrien. Le groupe a été formé par le CGRI pour combattre en Syrie après le début du soulèvement populaire dans le pays.

Le CGRI emploie cette brigade pour soutenir le régime de Bashar al-Assad dans sa répression du peuple syrien.

Les relations entre le Pakistan et le régime en Iran sont devenues tendues depuis décembre dernier à la suite d’attaques militaires mutuelles entre le CGRI et l’armée pakistanaise sur le sol de l’autre, aggravant les tensions à des niveaux sans précédent.

Le 16 janvier, le CGRI a lancé une attaque contre la province du Baloutchistan au Pakistan, affirmant viser un groupe militant sunnite. En réponse à cette attaque, le Pakistan a déclaré vendredi 18 janvier qu’il visait à cibler les « positions des terroristes » par une opération militaire.

Parallèlement à une escalade des tensions entre Téhéran et Islamabad ces derniers mois, le département antiterroriste pakistanais a annoncé début février l’arrestation d’un « terroriste entraîné » au sein de la brigade Zeynabiyoun.

Les médias pakistanais, citant le département antiterroriste, ont rapporté que le suspect avait été appréhendé lors d’un raid dans le quartier de Sarbaz Bazaar à Karachi et avait avoué avoir collecté des informations critiques pour les renseignements d’un « pays voisin hostile ».

En février 2021, les forces de sécurité pakistanaises ont annoncé l’arrestation d’un membre de la brigade Zeynabiyoun dans la province du Sind, au Pakistan, et ont déclaré qu’il était la quatrième personne arrêtée au Pakistan en deux mois pour appartenance à la brigade Zeynabiyoun . Les responsables de la sécurité pakistanaise ont déclaré que les détenus avaient reçu une formation militaire en Iran.

Près de deux ans après l’arrestation de plusieurs membres du groupe Zeynabiyoun , les médias pakistanais ont rapporté la découverte d’un réseau de blanchiment d’argent de la République islamique qui avait transféré « d’énormes sommes d’argent » entre le Pakistan, l’Iran et l’Irak au cours des sept dernières années.