dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceSuède : les Iraniens manifestent devant l'’ambassade d’Irak

Suède : les Iraniens manifestent devant l’’ambassade d’Irak

SuèdeCNRI – « On est venu déclarer notre soutien aux Moudjahidine du peuple », dit Maryam, en quatrième année de médecine. Ce vendredi 8 mai, les Iraniens de Stockholm, se sont rassemblés devant l'ambassade d’Irak pour manifester en faveur de la principale opposition iranienne, l’organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), qui réside à la Cité d’Achraf en Irak, « la cité de l’honneur », précise-t-elle.

 CNRI – « On est venu déclarer notre soutien aux Moudjahidine du peuple », dit Maryam, en quatrième année de médecine. Ce vendredi 8 mai, les Iraniens de Stockholm, se sont rassemblés devant l'ambassade d’Irak pour manifester en faveur de la principale opposition iranienne, l’organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), qui réside à la Cité d’Achraf en Irak, « la cité de l’honneur », précise-t-elle.

Née en Suède, elle n’a pas connu l’Iran, pourtant son pays tient une place considérable dans sa vie. « Il y a ici une grande communauté iranienne en exil. Et depuis mon enfance je n’entends que des récits de violations de droits de l’homme. Plus on avance et plus les pendaisons se multiplient. Le silence des médias ici m’est insupportable, et ce qui me révolte c’est le sort fait aux femmes en Iran. Regardez Delara, arrêtée à 17 ans, innocente, et exécutée à 23. Voilà le sort des jeunes et des femmes avec les mollahs. Alors je viens défendre ceux qui refusent de plier, ceux qui tiennent bon face à une quantité incroyable d’obstacles, de dangers, de problèmes. Ils ont un sacré courage. »

Elle a trouvé un moment entre deux cours pour venir manifester. D’autres jeunes sont là qui prennent aussi l’avenir de l’Iran au sérieux. « On se débrouille pour venir à chaque fois. Et puis, dit-elle encore, les femmes dans l’OMPI ont toute leur place, partout elles sont aux commandes. La Suède est bien avancée dans ce domaine, mais les Moudjahidine sont loin devant, et ça c’est mon avenir dans l’Iran de demain. »

Pour l’heure Perviz Khaza'i, représentant dans les pays nordiques du Conseil national de la Résistance iranienne, dont fait partie l’OMPI, a pris la parole. S’agissant de garantir les droits des résidents d’Achraf et d’assurer leur protection, il averti que la campagne durera tant que cela ne sera pas acquis. Le rassemblement s’inscrit dans un mouvement plus large dans les capitales européennes, Paris, Berlin, Londres, ainsi qu’en Amérique du nord, Washington et Ottawa.

Depuis que les États-Unis ont remis à la protection d’Achraf aux forces irakiennes, fait remarquer l’avocat suédois Kenneth Lewis au micro, les menaces contre ses résidents ne cessent de s’aggraver et les États-Unis doivent agir en conformité avec leurs engagements à cet égard. «Les résidents d'Achraf sont sous la protection du droit international et de la quatrième Convention de Genève, et nous devons exiger des gouvernements irakien et américain qu’ils garantissent leur protection et leurs droits, conformément à ces lois. »

Shapour Bastansiar, compositeur et membre du CNRI, a rendu hommage au « peuple d’Achraf ». « Nul n’ignore aujourd'hui que ces pressions se font sur ordre et à la demande des criminels au pouvoir en Iran. Le Parlement européen a adopté une résolution en faveur d'Achraf, exhortant le gouvernement irakien à respecter les droits de ses résidents. C’est la meilleure occasion pour Bagdad de coopérer avec la communauté internationale dans le domaine des droits de l'homme. Il doit reconnaître qu'il ne trouvera pas de meilleurs alliés que ceux qui vivent à Achraf. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe