vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafStop à l’ultimatum, installez d’urgence une équipe de l’ONU à Achraf

Stop à l’ultimatum, installez d’urgence une équipe de l’ONU à Achraf

– Appel de Maryam Radjavi à une intervention urgente de l’ONU, des USA et de l’UE pour faire annuler l’ultimatum et installer une équipe d’observateurs de l’ONU à Achraf
– Les obstacles posés par le gouvernement irakien au travail du HCR à Achraf

CNRI – Le 5 novembre, dans une conférence internationale à Paris, à l’initiative du Comité français pour un Iran démocratique, des personnalités européennes et américaines ont appelé l’UE, les USA et l’ONU à intervenir de toute urgence pour faire annuler la date butoir illégale et répressive que le gouvernement irakien a imposée pour la fermeture du camp d’Achraf à la fin de 2011. Cet appel fait suite à l’annonce par le président Obama du retrait des forces américaines de l’Irak et des préparatifs des forces irakiennes pour lancer un assaut sur le camp.

En dénonçant les obstacles posés par le gouvernement irakien dans les efforts pour trouver une solution pacifique à la crise d’Achraf, la conférence a demandé l’intervention urgente du Secrétaire général de l’ONU et l’installation permanente d’une équipe d’observateurs de l’ONU à Achraf.

Figuraient au nombre des intervenants : Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, le général Hugh Shelton, chef de l’état-major des armées américaines (1997-2001), Ed Rendell, ancien président du parti démocrate américain (1999-2001) et gouverneur de Pennsylvanie (2002-2011), John Bruton, premier ministre irlandais (1994-1997) et président de la délégation de l’UE aux Etats-Unis (2004-2010), Lord Peter Mandelson, commissaire européen (2004-2008) et vice-premier ministre britannique (2009),et Romeo-Florin Nicoara, sénateur roumain, Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement de Paris et Jean-Pierre Béquet, maire d’Auvers-sur-Oise.

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, invitée d’honneur de la conférence a déclaré : La Résistance iranienne et les résidents d’Achraf se sont déclarés prêts à toutes les solutions, sauf à la capitulation et l’anéantissement.  Mais le gouvernement irakien, sur instructions du régime iranien, s’est opposé à toutes les solutions et à tous les efforts internationaux pour résoudre la crise d’Achraf. Il a dressé des obstacles au travail du HCR et au transfert des Achrafiens et avec un ultimatum répressif, il déploie ses efforts pour déplacer les habitants afin de les massacrer. Car le régime iranien ne propose que deux choix aux Achrafiens : le massacre ou la capitulation.

Tant que le gouvernement irakien fait aboutir toutes les solutions à une impasse, il ne faut pas y rester indifférent, a-t-elle ajouté. Il ne faut pas répéter les déportations de l’époque nazie.

Mme Radjavi a souligné que le retrait des forces américaines d’Irak n’annule pas la responsabilité des Etats-Unis dans la protection des résidents d’Achraf. S’adressant aux USA, à l’UE, à la Ligue arabe et à l’ONU elle a lancé : « Le temps de l’inaction est terminé. Demandez avec fermeté au gouvernement irakien d’annuler son ultimatum criminel ! Opposez-vous à la décision de déplacer de force les Achrafiens ! Au Conseil de sécurité, prenez la décision de déployer des observateurs et des casques bleus de l’ONU à Achraf jusqu’à la réinstallation totale des habitants ! Ne permettez pas la répétition du massacre du 8 avril ! »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 5 novembre 2011

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe