vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceSoutenir la Résistance iranienne est le seul moyen pour mettre fin à...

Soutenir la Résistance iranienne est le seul moyen pour mettre fin à la barbarie du régime, déclarent les prisonniers politiques

CNRI – La communauté internationale doit soutenir la Résistance iranienne et ceci est le seul moyen pour mettre fin aux violations des droits de l’Homme en Iran, ont déclaré dans un communiqué des prisonniers politiques iraniens.

Ce communiqué a été publié à la suite de l’adoption d’une résolution par l’Assemblée Générale de l’ONU dans laquelle les répressions et les exactions du régime des mollahs contre la population iranienne ont été sévèrement critiquées. Un groupe de détenus dans la prison de Gohardacht (la principale prison de la ville de Karaj, située à l’ouest de Téhéran) ont déclaré dans leur communiqué : « La seule façon de contrer ce régime moyenâgeux est de soutenir pleinement le peuple iranien et sa Résistance. »

Ils ont ajouté : « Nous les signataires du présent communiqué appelons la communauté internationale à mettre fin à la politique de complaisance à l’égard du régime iranien qui est un des principaux parrains du terrorisme international. Nous demandons que le dossier des droits de l’Homme du régime iranien soit examiné par l’ONU et que celui-ci mette en œuvre des mesures contraignantes contre ce régime ».

Le 18 décembre, l’Assemblée Générale de l’ONU a adopté une résolution condamnant pour la soixante et unième fois consécutives les violations des droits de l’Homme sous le régime des mollahs.

Ce communiqué des prisonniers a été publié à la suite d’un appel lancé par la dirigeante de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, qui a exhorté la communauté internationale à adopter des dispositions contraignantes contre les exécutions à la hausse et les violations systématiques et graves des droits de l’Homme en Iran. Elle a souligné que le régime détient le record mondial pour le nombre des exécutions par habitant, mais aussi pour ses exactions barbares dans tous les autres domaines.

Elle a appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à envoyer le dossier judiciaire du régime iranien à la Cour pénale internationale. Elle a ajouté : « Tant que les mollahs ne sont pas tenus responsables des violations des droits de l’Homme et des exécutions dont le nombre a considérablement augmenté, ils n’abandonneront ni leur projet de fabrication d’armes atomiques, ni leur soutien au terrorisme international, ni leur ambitions hégémoniques au Moyen-Orient.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe