mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieSanctions américains contre Javad Zarif ministre des Affaires étrangères des mollahs d’Iran

Sanctions américains contre Javad Zarif ministre des Affaires étrangères des mollahs d’Iran

Sanctions américains contre au Javad Zarif ministre des Affaires étrangères des mollahs d’Iran

Par Shariar Kia

Les États-Unis ont imposé mercredi des sanctions contre le ministre des Affaires étrangères du régime iranien, Mohammad Javad Zarif.

« Javad Zarif met en œuvre le programme téméraire du Guide Suprême des mollahs et est le principal porte-parole du régime dans le monde. Les États-Unis envoient un message clair au régime des mollahs pour signifier que leur comportement récent est totalement inacceptable », a déclaré le Secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, dans un communiqué.

Mnuchin a déclaré que Zarif a utilisé les médias sociaux pour faire de la « propagande et de la désinformation » en Iran alors que le régime ne permet pas à ses propres citoyens d’utiliser ces médias.

Mohammad Mohaddessin, président de la Commission des Affaires étrangères du Conseil national de Résistance iranienne (CNRI), a déclaré dans un tweet mercredi : « Zarif et son ministère ont pour rôle de légitimer la répression, d’exporter le terrorisme et le bellicisme. Il se vante d’être un ami de Qassem Soleimani, de Bachar El-Assad et d’Hassan Nasrallah. Son ministère ainsi que le bureau de Khamenei, Hassan Rohani et le ministère iranien du Renseignement et de la sécurité (VEVAK) doivent être inscrits sur la liste des organisations terroristes.

Javad Zarif dépose une couronne sur la tombe du chef du Hezbollah, Imad Mougniyah, au Liban en janvier 2014

Le Secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a déclaré dans un tweet : « Récemment, le président Donald Trump a sanctionné le Guide Suprême des mollahs, qui s’est enrichi aux dépens du peuple iranien. Aujourd’hui, les États Unis ont imposé des sanctions contre son défenseur principal, Javad Zarif. Il est tout aussi complice du comportement de hors-la-loi du régime que les autres membres de la mafia de Khamenei.

Voici le texte intégral du communiqué du Département du Trésor américain :

Le Département du Trésor américain impose des sanctions contre le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif, pour avoir agi au nom et pour le compte du Guide Suprême des mollahs

31 juillet 2019

WASHINGTON – Le Bureau du contrôle des avoirs étrangers du Département du Trésor (OFAC) a pris des mesures aujourd’hui contre le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, conformément au décret (E.O.) 13876 parce que Zarif a agi ou prétendu agir pour ou au nom, directement ou indirectement, du Guide Suprême de la République islamique d’Iran.

Le 24 juin 2019, le Président a émis le décret 13876 imposant des sanctions contre le Guide Suprême des mollahs et contre son Bureau (SLO) ainsi que contre les autres personnes en relation avec le Guide Suprême ou le Bureau de Khamenei. Parallèlement, le Département du Trésor a ajouté le Guide Suprême des mollahs, Ali Hosseini Khamenei, à la liste des ressortissants spécialement désignés et des personnes bloquées (liste SDN) de l’OFAC en vertu de cette nouvelle loi.

« Javad Zarif met en œuvre le programme effronté du Guide Suprême des mollahs et est le principal porte-parole du régime dans le monde. Les États-Unis envoient un message clair au régime des mollahs pour signifier que leur comportement récent est totalement inacceptable », a déclaré le Secrétaire au Trésor, Steven T. Mnuchin. « Pendant que le régime des mollahs refuse aux citoyens iraniens l’accès aux médias sociaux, le ministre des Affaires étrangères, Javad Zarif, fait de la propagande et de la désinformation pour le compte du régime dans le monde entier via ces canaux. »

Alors que l’OFAC sanctionne aujourd’hui Zarif conformément au décret (E.O) 13876, cette nouvelle loi, des informations supplémentaires indiquent que Javad Zarif supervise un ministère des Affaires étrangères qui a collaboré avec l’une des entités d’État les plus infâmes du régime des mollahs, la force terroriste Qods, affiliée aux Gardiens de la révolution (Pasdaran), désignée en vertu des lois régissant le terrorisme et les droits humains. Le ministère des Affaires étrangères de Zarif et ses hauts responsables ont participé et financé des actions visant à influencer les élections ; certaines impliquant les Gardiens de la révolution (pasdaran).

De plus, des responsables haut gradés du ministère iranien des Affaires étrangères ont essayé de faciliter la libération de deux agents de la force Qods dans un pays étranger en donnant des pots de vin aux autorités de justice étrangères.

Conséquences des sanctions

Tous les biens et intérêts de cette personne qui se trouvent aux États-Unis ou qui sont en la possession ou sous le contrôle de particuliers américains doivent être gelés et signalés à l’OFAC. Les règlements de l’OFAC interdisent généralement toute transaction par des particuliers américains ou toute transaction à l’intérieur des États-Unis (ou en transit) impliquant des biens ou des intérêts appartenant à des personnes bloquées ou sanctionnées.

De plus, les particuliers effectuant certaines transactions avec la personne sanctionnée aujourd’hui peuvent elles-mêmes subir la sanction. De plus, toute institution financière étrangère qui effectue ou facilite sciemment une transaction importante pour ou au nom de la personne désignée aujourd’hui pourrait faire l’objet de sanctions à l’égard des comptes de correspondants américains ou des comptes payables par l’intermédiaire des États-Unis.

Pour obtenir des renseignements sur les entités désignées aujourd’hui, cliquez ici.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe