lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireRoyaume-Uni : Parvenir à un accord nucléaire avec l’Iran est loin d’être...

Royaume-Uni : Parvenir à un accord nucléaire avec l’Iran est loin d’être certain

CNRI – Des différences significatives demeurent entre les six puissances mondiales et le régime iranien dans les négociations sur le programme nucléaire de Téhéran, a déclaré à un journal autrichien le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague.

 
Dans une interview publiée dans le numéro du 11 juillet du journal Wiener Zeitung, Hague a déclaré qu’un accord était loin d’être certain, mais que toutes les possibilités doivent être épuisées dans la dernière phase des négociations qui se déroulent actuellement à Vienne.
Le régime iranien et les pays du group P5+1 (États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Chine, plus Allemagne) ont pour but de parvenir à un accord à long terme pour mettre fin à une impasse vieille de dix ans, avant la date butoir du 20 juillet qu’ils se sont imposée. Certains diplomates et analystes estiment qu’une prolongation pourrait être nécessaire compte-tenu des écarts importants qui existent encore entre les positions des deux parties.
« Parvenir à un accord est loin d’être certain… des différences significatives demeurent… Mais je suis convaincu que les négociations en cours sont la meilleure occasion que nous avons depuis des années pour résoudre ce problème », a déclaré Hague.
Des dissensions évidentes et sérieuses
Michael Mann, le porte-parole du chef de la politique étrangère de l’UE, Catherine Ashton, a déclaré le mercredi 9 juillet : « Nous travaillons très dur sur la rédaction du texte (de l’accord). Il y a encore de dissensions évidentes et sérieuses, mais nous sommes déterminés à travailler dur pour essayer de les résoudre ».
Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a dit le mardi 8 juillet qu’il y avait des désaccords sur l’Iran entre la Russie et les autres membres du groupe P5 +1. Il a précisé qu’il n’y a pas encore d’accord sur aucune des sujets majeurs.
Cependant, Michael Mann, a déclaré à Reuters que le groupe de six pays « a été unie et demeure uni. »
Khamenei appelle à une augmentation des capacités nucléaires
Le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a déclaré que son régime devrait augmenter de manière significative sa capacité d’enrichissement d’uranium. Ses déclarations montrent qu’il y a encore des écarts importants entre les positions de Téhéran et celles des puissances mondiales.
Dans un discours en présence des dirigeants régime des mollahs (notamment Hassan Rohani, Ali Akbar Hachémi-Rafsandjani, Ali Laridjani et Sadegh Laridjani), Khamenei a souligné la nécessité de préserver et de développer les capacités nucléaires du régime. Il a ajouté : « Ils ont l’intention de restreindre l’enrichissement à 10.000 unités, alors que le besoin réel du pays correspond à 190.000 unités. »
Khamenei a déclaré : « L’Amérique n’a pas le droit d’exprimer des inquiétudes sur la possibilité des pays de se procurer des armes nucléaires car l’Amérique a déjà utilisé cette arme et possèdent actuellement plusieurs milliers de bombes atomiques. »
Khamenei a déclaré que le droit de l’Iran pour faire de la recherche et développement dans le domaine nucléaire doit être préservé. Il a dit que la demande des pays occidentaux de fermer le site de Fordow est absurde.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe