dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyReuters : 14.000 maires et élus de France ont exprimé leur soutien...

Reuters : 14.000 maires et élus de France ont exprimé leur soutien à la Résistance iranienne

CNRI – L’agence Reuters a rapporté le 19 janvier : « 14.000 maires et élus français ont exprimé leur soutien à la Résistance iranienne. Un certain nombre de ces maires et élus ont assisté le 19 janvier à un rassemblement au siège de la Résistance iranienne et apporté leur soutien à sa présidente élue Maryam Radjavi.

La déclaration des maires de France a été notamment signée par les maires de 40 grandes villes, ainsi que par 306 députés et 122 sénateurs. Cette déclaration précise que depuis l’élection du président «modéré» Hassan Rohani, il y a eu une forte augmentation des violations des droits de l’homme en Iran. La déclaration ajoute que la posture belliciste et le programme nucléaire secret de l’Iran sont deux sujets de « préoccupation majeure » pour la France.
Ils ont condamné l’attaque contre le camp d’Achraf, menée par les forces irakiennes, à la demande du régime iranien. Ils ont ajouté que l’inaction et le silence de l’Occident par rapport à ce crime préparent le terrain à de nouvelles atrocités.

Les maires ont demandé au gouvernement français, à l’Union européenne et à l’ONU de prendre des mesures immédiates pour arrêter les exécutions arbitraires en Iran et pour obtenir la libération des sept otages d’Achraf, de mener une enquête sur le massacre d’Achraf et d’assurer la protection des 3000 membres de l’opposition iranienne au camp Liberty.

Lors de la conférence, Mme Radjavi a exhorté l’Occident de ne pas être faible dans les négociations nucléaires et dans la mise en œuvre de l’accord de Genève et d’obliger les mollahs de Téhéran à fermer définitivement tous leurs sites nucléaires.

Mme Radjavi a dénoncé la tolérance de l’Occident à l’égard de la répression sans précédent menée par le gouvernement «modéré» de Rohani. Elle a déclaré : «L’Occident ne doit pas ignorer la liberté, les droits de l’homme et la Résistance iranienne sous prétexte que des négociations sur le nucléaire sont en cours. »
Mme Radjavi a affirmé que le massacre des habitants d’Achraf et les attaques répétées à la roquette sur le camp Liberty en Irak montrent la peur du régime des mollahs vis-à-vis des liens qui existent entre la Résistance organisée et les manifestations populaires en Iran. Elle a appelé l’ONU, les États-Unis et la France à résoudre la crise humanitaire au camp Liberty. Elle a ajouté : « La France a la capacité d’apporter cette affaire sur la table du Conseil de sécurité de l’ONU, la France peut également exiger que les habitants du camp Liberty soient placés sous la protection internationale jusqu’à leur transfert dans un pays tiers et jusqu’à ce qu’une enquête indépendante soit menée sur le massacre à Achraf . »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe