vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Achraf"L'OMPI n'a jamais participé à la répression de la révolte irakienne" -...

« L’OMPI n’a jamais participé à la répression de la révolte irakienne » – député irakien

 CNRI – « Une indication de l’influence iranienne en Irak est la campagne insensée menée contre l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) en Irak, qui est menée par certaines forces politiques irakiennes. Il s’agit d’abord et avant tout d’une campagne de diabolisation. Ils disent que l’OMPI a été impliquée dans la répression des soulèvements du peuple et que ses mains sont tachées de sang irakien. Il s’agit d’un pur mensonge», a déclaré sur la chaine libanaise Alan TV le député irakien Ayad Jamaleddine, vice-président de la commission des Affaires étrangères et éminent religieux chi’ite.

Voici des extraits de son interview diffusée le 18 février.

Question : L’ambassadeur d’Iran à Bagdad a démenti les allégations des États-Unis sur l’ingérence iranienne dans les élections des conseils provinciaux. À votre avis, quelle est l’ampleur de l’implication de l’Iran en Irak ? Intervient-il vraiment dans les affaires irakiennes ?

Seyed Ayad Jamaleddine, député irakien : En ce qui concerne l’ingérence iranienne en Irak, je dois dire que c’est quelque chose que vous sentez, mais que vous ne pouvez pas vraiment expliquer ! Ça ressemble plutôt à un sentiment d’amour ou de haine. On peut ressentir l’amour mais on ne peut le voir ou dire en le montrant du doigt : « regardez, c’est de l’amour ». C’est la même chose pour le sentiment de haine. On peut aussi dire cela à propos de l’ingérence de l’Iran en Irak. On peut le sentir, mais on est incapable de le décrire précisément. L’Iran a le contrôle et l’hégémonie sur tous les aspects de la vie en Irak, politique, économique, religieuse, culturelle ou autre. Le parlement, le gouvernement, les conseils provinciaux actuels et précédents, et les gouvernements régionaux sont tous sous l’influence de l’Iran. Celui qui s’oppose à l’Iran n’a pratiquement pas de place en Irak. Ils utilisent tout, y compris des milices qui tuent et même les campagnes de diffamations.

En tant que telle, à mon avis, la guerre pour libérer l’Irak a commencé avec une vue sur l’invasion iranienne. Ce n’est pas comme vous l’avez signalé une guerre entre les Américains et les Iraniens. L’ère de la présence américaine en Irak est arrivée à son terme et ils sont en train de quitter l’Irak. Comme l’a dit Obama, l’Irak va être laissé aux mains des Irakiens. La guerre pour libérer l’Irak a commencé avec une vision sur l’influence iranienne. Les meilleurs et les plus brillants en Irak doivent faire quelque chose à cet égard. Je ne me réfère pas à des minorités ethniques ou fanatiques religieuses. En Irak, il y a ceux qui, de divers points de vue, haïssent l’Iran. Certains détestent l’Iran parce que ce sont des Perses, et qu’eux sont Arabes. Mais nous, nous ne sommes pas comme ça. Nous disons que l’Iran est notre voisin respecté et admiré, et qu’il est un ami. Mais, sa place est dans son propre pays et non pas en Irak. L’Iran et l’Irak sont deux pays distincts et séparés. Nous voulons des relations de voisinage avec l’Iran, et ne souhaitons pas son ingérence dans nos affaires. Cela signifie que s’il cherche à avaler l’Irak d’un seul coup, alors il doit comprendre que l’Irak est trop gros pour l’Iran ou tout autre pays.

Une indication de l’influence iranienne en Irak est la campagne insensée menée contre l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) en Irak, qui est menée par certaines forces politiques irakiennes. Il s’agit d’abord et avant tout d’une campagne de diabolisation. Ils disent que l’OMPI a été impliquée dans la répression des soulèvements du peuple et qu’elle a les mains tachées de sang irakien. Il s’agit d’un pur mensonge. C’est faux et cela ne repose sur rien, si ce n’est une fabrication sans fondement, qui n’a absolument rien de vrai. L’OMPI n’a jamais participé à la répression de la révolte irakienne.

Question : Avez-vous des preuves de ce que vous avancez ?

Réponse : Le fardeau de la preuve à faire repose sur ceux qui font ces allégations. Tout le monde est innocent jusqu’à preuve du contraire. Si des agents iraniens en Irak ont même l’ombre d’une preuve contre les Moudjahidines du peuple, ils doivent être traduit devant la juridiction pénale suprême, comme ils l’ont fait avec Saddam Hussein, Ali le chimique et d’autres. Pourquoi n’ont-ils pas essayé même avec un seul membre de l’OMPI ?

Question : Aujourd’hui, nous avons parlé de l’ingérence de l’Iran dans les élections. Comment cela s’est-il fait et sur quelle ampleur ?

Réponse : L’ambassadeur iranien en Irak affirme que vous devez montrer la preuve de l’implication iranienne. Ce par quoi il veut dire montrez-moi un Iranien qui fait de l’ingérence ! Je dis vous avez raison, il n’y a pas d’Iranien qui interfère directement ! C’est parce que ce sont les agents irakiens de l’Iran qui font le sale boulot. Les agents irakiens de l’Iran sont des agents idéologiques, et ils font l’ingérence pour l’Iran parce qu’ils croient dans le principe du «Velayat-e-Faghih [la suprématie absolue du religieux]. Ils ne le font pas juste pour de l’argent, parce que si c’était juste pour de l’argent alors n’importe qui pourrait les acheter et les payer pour les en empêcher. Mais, ce sont des espions idéologiques qui pensent faire l’œuvre de Dieu en espionnant au profit de l’Iran. Ils favorisent les intérêts de l’Iran par rapport aux intérêts de l’Irak. Ce sont les mêmes qui mènent une guerre contre le l’OMPI. Pourquoi ? Parce que tout d’abord, il existe des différends entre l’Iran et l’Irak, comme la question du Chatt al-Arab, le vol du pétrole de Majnoun [puits partagés par l’Iran et l’Irak], la question des milices que l’Iran a implantées en Irak, ainsi que l’OMPI ! Par conséquent, ces questions doivent être entièrement résolues comme un tout entre l’Iran et l’Irak. Le gouvernement irakien n’a pas de levier pour exercer des pressions sur le gouvernement iranien, à l’exception de l’OMPI. Par conséquent, nous devons tout résoudre comme un ensemble de questions. Je leur dis d’accord, on va expulser l’OMPI, mais en retour, vous devez mettre un terme aux activités des milices, vous abstenir de voler le pétrole des puits Majnoun et régler la question du Chatt al-Arab.

Question : Y a t-il des négociations à cet égard avec le gouvernement iranien ?

Réponse : Il n’y a pas de négociations en cours. Vous avez entendu comme le reste du monde ce que [le conseiller à la sécurité nationale irakienne] Movaffagh al-Ruba’i a dit à Téhéran. Il dit que nous allons expulser l’OMPI. Je demande Movaffagh al-Ruba’i : Pourquoi ? Êtes-vous un responsable irakien ou iranien ? Si vous êtes un responsable irakien, alors vous devez exiger de l’Iran quelque chose en retour. Dites-leur que le prix pour l’Iran est d’arrêter l’entraînement des milices, d’arrêter de voler le pétrole de Majnoun, et de régler le contentieux du Chatt al-Arab. Vous devez faire cela en tant que responsable irakien. Mais, si vous êtes une autorité iranienne, alors vous êtes libre de demander l’expulsion de l’OMPI. Nous disons que le gouvernement irakien doit être un gouvernement qui définit et qui suit un plan irakien et non pas un ordre du jour iranien.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe