vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance"Le rôle des résistants d’Achraf est le même que celui des résistants...

« Le rôle des résistants d’Achraf est le même que celui des résistants français sous l’occupation » – Maryam Radjavi

CNRI – Le 12 janvier lors d’une réunion au sénat à Paris, le sénateur Jean-Pierre Michel a remis à Maryam Radjavi, au nom du Comité français pour un Iran démocratique, une déclaration signée par une majorité de sénateurs français en soutien à la résistance iranienne et au camp d’AChraf en Irak.

Voici l’intervention de la présidente élue de la Résistance iranienne:

Je suis très heureuse de me trouver parmi vous. Je souhaite vous exprimer ma profonde gratitude pour la déclaration des sénateurs qui insiste sur le cœur du problème iranien, c’est-à-dire la situation d’Achraf, où réside 3400 membres de la Résistance iranienne.  Achraf est le symbole de la persévérance et de la ténacité pour la liberté. Une source d’inspiration pour le peuple iranien. Le rôle des résistants d’Achraf est le même que celui des résistants français sous l’occupation. Le régime des mollahs connait parfaitement ce rôle déterminant. C’est pourquoi il se focalise sur Achraf pour détruire toute forme de résistance.

Il y a deux semaines en Iran, le prisonnier politique de 62 ans, Ali Saremi a été pendu, accusé de « guerre contre Dieu », pour avoir rendu visite à son fils à Achraf et pour ses relations avec l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Six autres prisonniers sont dans le couloir de la mort pour les mêmes raisons.

Il y a cinq jours, également, à la suite de la rencontre du ministre des Affaires étrangères du régime iranien avec le premier ministre irakien, des agents des mollahs en Irak, aidés par les forces armées irakiennes, se sont rassemblés devant Achraf pour lancer une attaque. Ils ont blessés 176 Achrafiens dont 91 femmes, à coups de pierres et de cocktails Molotov. On voit sur les films, des soldats participer à l’agression.

Le mois dernier, un Achrafien malade du cancer est décédé parce que le comité chargé de réprimer le camp au sein du bureau du premier ministre irakien, a empêché les médecins d’agir à temps. Actuellement, de nombreux malades se trouvent dans un état grave à Achraf.

Pour augmenter la pression sur ces résistants, le régime des mollahs a envoyé, depuis un an, plusieurs agents qui les menacent de massacre et de destruction 24/24h, avec 180 haut-parleurs superpuissants. Il s’agit d’une torture psychologique permanente, sur laquelle la communauté internationale ne doit pas garder le silence.

La semaine dernière, la justice espagnole a déclaré que les crimes commis contre Achraf sont des violations des conventions de Genève. Elle a ouvert une enquête pour crimes contre la communauté internationale. Dans un premier temps, le tribunal a convoqué le commandant de l’offensive contre Achraf qui avait fait 11 morts et des centaines de blessés en juillet 2009. Maître Garcès qui défend la cause des Achrafiens et qui a rendu de grands services au peuple iranien, vous donnera des explications plus détaillées.

Mais je pense que cette mesure n’est pas simplement le devoir de la justice espagnole, mais aussi le devoir de tous les Etats démocratiques, comme la France, qui ont signé les conventions de Genève. La France, berceau des droits de l’homme, ne peut fermer les yeux sur ces crimes. Achraf est un des dossiers les plus sensibles des droits de l’homme dans le monde aujourd’hui et la France, en raison de sa responsabilité internationale, doit jouer un rôle de premier plan. Une  majorité de députés, une majorité de sénateurs et plus de 5000 maires de France ont souligné la nécessité de faire protéger Achraf par la communauté internationale, et en particulier l’ONU. Le gouvernement français devrait écouter l’opinion des élus et prendre des mesures concrètes. Il doit en particulier, appeler le gouvernement irakien à lever le blocus d’Achraf.

Je vous invite aujourd’hui à une campagne internationale pour mettre fin aux souffrances et aux tortures psychologiques des habitants d’Achraf. Je vous appelle à prendre toutes les mesures pour dissoudre le comité responsable de ces crimes, au sein du bureau du premier ministre irakien.

Mesdames et Messieurs,

L’Iran se prépare à des changements et des bouleversements majeurs. Le peuple iranien a montré dans ses manifestations l’an dernier, qu’il souhaite le renversement de ce régime. Le pouvoir des mollahs est confronté à de plus en plus de problèmes. C’est pourquoi il s’efforce d’augmenter la répression en Iran et de détruire le cœur du mouvement, afin d’empêcher ce changement.

L’exportation du terrorisme et de l’intégrisme et la course à la bombe atomique sont des leviers pour compenser l’instabilité et la fragilité du régime et pour garantir sa survie. Malheureusement, la politique de complaisance des pays occidentaux, avec au centre l’étiquette de terrorisme contre la principale force de résistance, a laissé les mollahs avancer. Pourquoi l’intégrisme islamiste se développe-t-il ? Pourquoi le terrorisme s’est-il installé en Afrique ? Parce que la voie a été laissée libre au régime des mollahs qui est le cœur de l’intégrisme et du terrorisme. C’est la logique de l’intégrisme : plus il reçoit de concessions, plus il avance.

Je voudrais ici adresser mes condoléances, en mon nom et de la part de la Résistance iranienne, au peuple français et aux familles des deux jeunes Français victimes du terrorisme en Afrique.

La Grande-Bretagne et l’Union européenne ont radié les Moudjahidine du peuple d’Iran de leur liste du terrorisme. Le gouvernement allemand de son côté a mis fin officiellement à ces accusations. Aux Etats-Unis, la justice s’est prononcée en faveur de l’OMPI et le Congrès a demandé l’annulation de cette inscription sur la liste noire. Alors il est nécessaire que les élus de France invitent les Etats-Unis à supprimer cette étiquette de la résistance.

Mais on peut se demander pourquoi en France il existe encore une affaire juridique avec un dossier vide contre la Résistance iranienne ? Il est grand temps de fermer ce dossier qui est une concession aux mollahs.
 
C’est à cause de la politique erronée des pays occidentaux  que cette dictature religieuse est devenue une menace pour la paix et la sécurité dans le monde. La semaine prochaine les négociations vont reprendre avec le régime sur son programme nucléaire. Le passé a montré qu’elles n’ont rien donné et offrent seulement aux mollahs l’occasion d’obtenir la bombe atomique. Il est temps d’adopter une politique de fermeté vis-à-vis de ce régime qui n’a aucune capacité de réforme.

La seule solution est un changement démocratique par le peuple iranien et sa résistance. C’est pourquoi le cœur d’une politique correcte, c’est de soutenir les aspirations du peuple iranien pour un changement et de soutenir la juste résistance pour la liberté. Une résistance qui aspire à un Iran démocratique, fondé sur la séparation de la religion et de l’Etat, sur l’égalité des femmes et des hommes, le rejet de toute discrimination religieuse, le respect des conventions internationales, l’abolition de la peine de mort et des châtiments inhumains de la charia des mollahs. Un Iran non nucléaire qui souhaite des relations amicales avec tous les pays.

Le changement pour l’Iran est en marche. Le changement est à portée de la main. Dans ces conditions, je vous appelle une fois de plus à soutenir Achraf, le foyer stratégique du combat pour la liberté en Iran.

Je vous remercie.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe