jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsProtestation des ouvriers dans les villes portuaires de Bouchehr et de Mahchahr,...

Protestation des ouvriers dans les villes portuaires de Bouchehr et de Mahchahr, au sud de l’Iran

Protestation des ouvriers dans les villes portuaires de Bouchehr et de Mahchahr, au sud de l’Iran

CNRI – Le mardi 5 janvier, les ouvriers mécontents de l’usine Sadra à Bouchehr et ceux d’un complexe pétrochimique à Mahchahr ont participé à des actions de protestations. Les ouvriers de Sadra ont refusé de retourner à leurs postes de travail. Cela fait cinq mois qu’ils n’ont pas reçu leurs salaires et aucun responsable des pouvoirs publics n’est venu écouter leurs doléances. Les ouvriers ont déclaré qu’ils allaient poursuivre leurs protestations.

Dans la ville Mahchahr, plus de 700 ouvriers de l’industrie pétrochimique sont toujours en grève pour protester contre la mise en cause de leur statut. Les dirigeants de cette entreprise publique veulent forcer les ouvriers en CDI à changer de statut et devenir des ouvriers contractuels en CDD.

Alors que ces ouvriers sont des fonctionnaires embauchés officiellement par la Compagnie nationale du pétrole de l’Iran, celle-ci espère se débarrasser d’eux en vendant les usines pétrochimiques où ils travaillent à une société privée dont le siège social est basé à l’étranger. Celle-ci appartient aux dirigeants du régime des mollahs et aux institutions répressives du régime, mais se présente comme une entreprise du secteur privé. 

Les usines pétrochimiques publiques que le régime iranien entend céder au secteur privé sont les suivantes : « Bou Ali Sina Petrochemical Industries », « Amir Kabir Petrochemical Company », « Tondgouyan », « Arvan », « Fajr », « Khuzestan », « Maroun » et « Imam Port petrochemicals ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe