jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: LibertyPour tenir Maliki et le régime des mollahs loin des accusations, l’armée...

Pour tenir Maliki et le régime des mollahs loin des accusations, l’armée imaginaire « Al-Mokhtar » revendique l’attaque sur Liberty

3e attaque à la roquette sur Liberty – N°8

– 70 blessés, 34 points d’impact de roquette de 107mm et plusieurs roquettes non explosée à Liberty

Selon les dernières informations, lors de la pluie de roquettes qui s’est abattue sur Liberty, 70 habitants ont été blessés et dûment enregistrés par la clinique de Liberty et les médecins irakiens. Jusqu’à présent 34 points d’impact des roquettes ont été répertoriés dans le camp.  Il reste dans le camp des roquettes qui n’ont pas explosé et qui constituent un véritable danger pour les habitants. (Voir la photo de l’une d’entre elles jointe).

Pendant ce temps, face à la vaste indignation de la communauté internationale soulevée par l’attaque, le régime des mollahs et son vassal, le gouvernement irakien, ont eu recours à une tactique usée, en mettant en avant un agent bien connu de la force terroriste Qods du nom de Vassigh al-Battate pour revendiquer l’attaque au nom d’un groupe préfabriqué « Jaich Al-Mokhtar ». Le but est de laver les mains pleines de sang du régime iranien et du gouvernement irakien et de détourner les doigts accusateurs des groupes bien connus qui leur sont affiliés comme « Kataeb Hezbollah » ou « Assayeb el-Hagh ».

Vassigh Al-Battate a déclaré à ce propos dans la soirée du samedi 15 juin : « les jeunes de l’armée du Mokhtar avaient préparé 120 roquettes aujourd’hui pour attaquer le camp Liberty ».  Il a menacé les habitants avec « davantage de tirs de roquettes » (Madi Press, 15 juin)

En fait Jaich Al-Mokhtar est un autre nom de « Kataeb Hezbollah » qui mène les projets ignobles et sanguinaires de Khamenei et Maliki en Irak. Jaich-Al-Mokhtar, avait annoncé sa création le 4 février, soit cinq jours avant l’attaque à la roquette du 9 février à Liberty.

Peu après un responsable de la sécurité irakienne avait révélé que « Jaich Al-Mokhtar est une armée fictive et les agissements qu’on lui prête sont ceux de Kataeb Hezbollah et Assaeb Ahl Al-Hagh (…) Ceux qui dirigent le Kataeb Hezbollah et les miliciens sont affiliés à l’Iran et ils ont un siège à Bagdad pour y donner des instructions et y mener des surveillances ». Ce responsable de la sécurité avait souligné : « Maliki, commandant en chef des forces armées, est informé de tout cela en détails, des sources et des noms et des moyens d’entreposer les armes et de ceux qui les financent depuis l’étranger. » (Télévision Al-Sharqieh – 1 mars 2013)

Selon des médias arabes sérieux comme Al-Hayat, Asharq Alawsat ou Ilaf, le nom de Mokhtar (symbole de la vengeance) se réfère à la personne de Maliki. Asharq Alawsat écrivait le 11 février : « L’armée du Mokhtar a été créée pour soutenir le gouvernement irakien dans le contrôle de la sécurité » et ses slogans lancés récemment à Bagdad en soutien à Maliki, désignait ce dernier comme «le « Mokhtar de notre ère ».

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 juin 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe