mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésParlement européen: l'intergroupes des Amis d'un Iran Libre fixe ses objectifs

Parlement européen: l’intergroupes des Amis d’un Iran Libre fixe ses objectifs

Iran starsborgCNRI – Strasbourg – Les Amis d’un Iran Libre (FOFI- Friends of a Free Iran), un intergroupes parlementaire au PE, s’est réuni cette semaine pour réitérer son engagement pour la cause d’un Iran démocratique où les droits de l’homme seraient respectés.

Les membres du Parlement européen ont exprimé leur préoccupation sur l’absence d’enquête sur le massacre de l’année dernière des membres de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) au camp d’Achraf en Irak, et les harcèlements incessantes contre les habitants du camp Liberty par les forces irakiennes.

Le président de FOFI, le belge Gérard Deprez, a déclaré que la première réunion du groupe visait à « exprimer notre solidarité et notre engagement pour un Iran libre, en faveur du peuple iranien. »

Il a relevé que de nombreux gouvernements avaient placé de grands espoirs pour que la situation puisse s’améliorer en Iran avec Hassan Rohani, « mais cela n’a pas été le cas. Au contraire, si vous voyez la situation des violations des droits de l’homme en Iran, le nombre des exécutions depuis que Rohani a pris ses fonctions dépasse le millier. C’est le pire bilan d’un président iranien depuis deux décennies « .

Gérard Deprez a également souligné que l’une des questions prioritaires pour lui, en tant que président de FOFI, sera la situation du camp Liberty, où 2800 membres de l’OMPI sont maintenus dans des conditions déplorables, n’ayant pas accès à la nourriture, aux soins et avec une situation sécuritaire est très inquiétante.

Le Dr Alejo Vidal Quadras, ancien président de FOFI, a pour sa part estimé que le régime iranien est au centre des problème au Moyen-Orient: « En réalité, le Daech est un sous-produit de l’ingérence du régime iranien en Irak et en Syrie. C’est pourquoi Henry Kissinger a déclaré récemment que le vrai problème est l’Iran et non le Daech ».

En décrivant les défis auxquels est confrontée le FOFI , Quadras a ajouté: «Il n’y a rien de plus important, ou plus noble, ou plus nécessaire dans notre travail sur la scène internationale … que de se battre pour un changement démocratique en Iran. La difficulté de cette tâche, parce que je peux vous assurer qu’il est très difficile, ne doit pas être un obstacle, mais une incitation pour nous tous. « 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe