vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireNucléaire iranien: "plutôt un pas dans la mauvaise direction" (Paris)

Nucléaire iranien: « plutôt un pas dans la mauvaise direction » (Paris)

Nucléaire iranien: "plutôt un pas dans la mauvaise direction" (Paris)Agence France Presse – Les déclarations faites mardi par l’Iran sur sa capacité à accomplir un enrichissement d’uranium "sont plutôt un pas dans la mauvaise direction", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement français, Jean-François Copé.

"Nous sommes dans la perspective d’un règlement diplomatique de cette affaire. Nous appelons l’Iran à respecter ses obligations et à se conformer aux demandes de l’AIEA et du Conseil de sécurité de l’Onu. C’est vrai que, de ce point de vue, ces dernières déclarations sont plutôt un pas dans la mauvaise direction", a déclaré M. Copé à la presse.
 
L’Iran a défié la communauté internationale en annonçant mardi avoir accompli un enrichissement substantiel d’uranium, contre la volonté du Conseil de sécurité des Nations-Unies qui lui a intimé de suspendre cette activité.

Le ministre des Affaires étrangères français Philippe Douste-Blazy a affirmé de son côté, dans une déclaration, que "l’annonce par les autorités iraniennes de la mise en route de 164 centrifugeuses est préoccupante. Nous attendons les informations que M. ElBaradeï (le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique ndlr) rapportera de sa mission en Iran".

"Si cette annonce était confirmée, elle irait directement à l’encontre des demandes répétées de l’AIEA et du Conseil de sécurité des Nations unies", a-t-il ajouté.
 
"Une fois encore, j’invite fermement l’Iran à suspendre ses activités dangereuses pour rétablir une relation de confiance avec la communauté internationale", a déclaré le chef de la diplomatie française.

Membre permanent du Conseil de sécurité de l’Onu, la France fait aussi partie, avec la Grande-Bretagne et l’Allemagne, du groupe dit EU-3 qui cherche à parvenir à un solution politique de ce dossier avec Téhéran.
Washington a jugé mardi soir que Téhéran allait "dans la mauvaise direction" et que les membres du Conseil de sécurité devront discuter des nouvelles suites à donner si la République islamique persiste après avoir produit de l’uranium enrichi.
 
Les Etats-Unis ont réaffirmé leur volonté d’épuiser tous les recours de la diplomatie avant de songer à la force, qualifiant de "pure spéculation" les indications publiées dans la presse américaine selon lesquelles l’administration Bush étudiait des actions militaires contre l’Iran.
 
L’enrichissement d’uranium est une étape cruciale de la filière nucléaire, car il permet de produire aussi bien du combustible pour alimenter une centrale que la charge fissile d’une bombe atomique.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe