dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireNucléaire iranien : plutôt l'absence d'accord qu’un mauvais accord

Nucléaire iranien : plutôt l’absence d’accord qu’un mauvais accord

Nucléaire iranien CNRI avec agences – Une prolongation des négociations sur le programme nucléaire iranien n’est pas à l’ordre du jour, a répété mercredi le secrétaire d’Etat américain John Kerry, à moins de trois semaines de la date butoir du 24 novembre.

« Nous n’avons pas l’intention pour le moment de parler d’une prolongation, nous n’envisageons pas une prolongation. Nous nous engageons dans la phase finale (des discussions) avec l’objectif de réussir », a déclaré M. Kerry au cours d’une conférence de presse à Paris.

John Kerry a rencontré à Paris mercredi son homologue Français Laurent Fabius qui a déclaré : « L’Iran a parfaitement le droit d’utiliser le nucléaire civil mais la bombe atomique, non! », à l’issue de cette rencontre au Quai d’Orsay.

« Nous avons évoquer longuement la négociation avec l’Iran au sujet du nucléaire (…) Il est très important que la position de la France et des Etats-Unis soit la même », a expliqué M. Fabius.

De sa part, le secrétaire d’Etat américain a partagé cette position: « Nous sommes d’accord que les temps sont difficiles, mais nous croyons être à la hauteur de tels enjeux (…) La France et les Etats-Unis coopèrent comme jamais, travaillant main dans la main car partageant les même valeur ».

« Nous avons donc discuter de la question du nucléaire iranien (…) Ils ont le droit à un programme nucléaire pacifique mais pas à la bombe », a ajouté M. Kerry.

Obama préfère l’absence d’accord à un mauvais accord

Pour sa part le président américain a déclaré mercredi qu’il faudrait attendre plusieurs semaines avant de savoir si un accord sur le programme nucléaire iranien était possible dans le cadre des négociations entre les puissance du P5+1 et Téhéran.

« Nous verrons dans les trois ou quatre semaines si nous pouvons effectivement conclure un accord », a déclaré Barack Obama lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche. Mais il a affirmé :  » je préfère n’avoir aucun accord plutôt qu’un mauvais accord ».

Le Président américain a affirmé que les Etats-Unis ont présenté au régime iranien le « cadre » d’un éventuel accord international sur son programme nucléaire controversé, sans toutefois garantir la conclusion fin novembre d’un tel règlement historique.

« Nous leur avons présenté un cadre qui leur permettrait de répondre à leurs besoins pacifiques en matière d’énergie », a déclaré le président américain lors d’une conférence de presse.

« S’il est en effet exact, comme le disent leurs dirigeants, qu’ils ne veulent pas développer une arme nucléaire, alors ils ont un boulevard pour fournir des garanties à la communauté internationale (…) et leur permettre de se sortir du régime de sanctions », a affirmé M. Obama.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe