vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyNous menons un combat pour les droits de l'homme et la démocratie...

Nous menons un combat pour les droits de l’homme et la démocratie en Iran – Dominique Lefebvre

CNRI –  » La priorité c’est de continuer ce combat pour la reconnaissance de la Résistance iranienne d’une part et la dénonciation permanente de la vraie nature du régime théocratique au pouvoir en Iran », a déclaré Dominique Lefebvre, député du Val d’Oise.

Il participait le 19 janvier dans une cérémonie de vœux au siège de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise, au cours de laquelle une déclaration de 14.000 maires et élus français, en soutien à la protection des résistants iraniens, a été rendue publique.

Dans son intervention, Dominique Lefebvre a ajouté:

Il me revient en mon nom personnel mais également au nom du Comité Parlementaire pour un Iran Démocratique que je copréside, de son président Gérard Charasse, André Chassaigne, Michel Terrot, et de l’ensemble de ces parlementaires de toutes les sensibilités politiques de l’Assemblée Nationale, de vous adresser nos meilleurs vœux. Des vœux de santé, des vœux de bonheur, des vœux de prospérité.

Et surtout des vœux pour que 2014 marque de nouvelles avancées dans ces combats communs au service de valeurs communes, des valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de démocratie auxquelles la France est non seulement attachée mais pour lesquelles elle a un rôle permanent à jouer dans le monde. Et ces valeurs qui font de ce combat pour un renouveau démocratique et pour tout simplement un renouveau pour l’Iran.

Je dirais que les trois priorités de 2014 sont d’abord celle de la conclusion des négociations engagées sur le nucléaire iranien. Il est impossible d’accepter qu’un régime dictatorial, théocratique dispose de cette arme. On sait que ce serait d’abord une arme de protection pour ce régime. Et de ce point de vue là, nous serons d’accord pour dire que le gouvernement français a eu une attitude d’extrême fermeté et continuera à l’avoir.

La deuxième priorité, ce sont les résistants qui sont actuellement en Irak, qui sont dans une situation difficile. Et je salue leur mérite. On voit bien d’ailleurs que la lenteur des travaux du HCR et la lenteur des départs sont aussi liées à cette pression permanente et constante que fait l’Iran vis-à-vis des pays qui pourraient accueillir. Ce qui montre bien que la réalité de ce régime, c’est la destruction de l’opposition iranienne, puisqu’ils savent que ces résistants, dans d’autres pays, continueront comme vous leur combat.

Et puis, la dernière priorité, c’est de continuer ce combat pour la reconnaissance de la Résistance iranienne d’une part et la dénonciation permanente de la vraie nature du régime théocratique au pouvoir en Iran.

Nous menons un combat pour les droits de l’homme, nous menons un combat pour la liberté et la démocratie en Iran. Donc, nous ne pouvons pas nous arrêter, à un consensus international sur un sujet, fût-il aussi important, que le nucléaire, si les droits de l’homme continuent à être bafoués, même sous ce nouveau président. Ce sont plus de 600 exécutions publiques depuis juin 2013 qui permettent de modérer la réalité d’une transformation du régime.

Ces deux combats-là, celui non seulement de la réhabilitation mais aussi de la reconnaissance de la réalité de la résistance iranienne, de son caractère démocratique, de son caractère laïque, et de l’autre côté la dénonciation de la véritable nature du régime des mollahs et des crimes qu’il commet tous les jours à l’encontre de son propre peuple, nous continuerons à les faire avec vous en 2014.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe