mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: EvénementsNos meilleurs alliés sont les Iraniens eux même et le CNRI -...

Nos meilleurs alliés sont les Iraniens eux même et le CNRI – Matthew Offord

« L’Occident doit soutenir les Iraniens dans leur démarche pour arriver à réaliser leurs aspirations vers un Iran démocratique et afin de commencer un dialogue avec le CNRI et Mme Radjavi pour les aider à identifier et faire honte à ceux qui sont responsables des abus des droits humains en Iran, » a déclaré Matthew Offord, membre de la chambre basse britannique, à une conférence organisée le 16 décembre à Paris sur la question iranienne.

Intitulée, « La situation explosive de l’Iran, le régime des mollahs encerclé par les crises », le colloque au Palais Brongniart a vu la participation de plusieurs personnalités européennes, arabes et Nord-américaines. Dans son intervention, le député britannique a déclaré :

Je m’appelle Matthew Offord et je suis député au parlement britannique pour Hendon. Plus tôt cette année, j’ai organisé un débat à la Chambre des représentants concernant l’influence de l’Iran au Moyen-Orient et c’était l’occasion de parler de ce qui se passe dans des pays comme la Syrie, l’Irak, le Liban et le Yémen. Les Iraniens sont des gens biens, avec une histoire remarquable dans la région, cependant, les dirigeants d’aujourd’hui sont un régime théocratique qui se base sur les principes de loi islamique, et les Iraniens eux même sont les vraies victimes de ce régime.

Dans ce contexte, il faut noter que les Pasdaran et les institutions affiliées au Guide suprême sont les bénéficiaires de la levée des sanctions accordée après l’accord sur le nucléaire. Et ce changement prouve que c’était une erreur de séparer les droits humains et les abus du terrorisme dans la région de l’accord sur le nucléaire. Je mentionne ceci, car il est important de comprendre le comportement agressif du régime dans la région et les raisons pour lesquelles il augmente ce genre d’activités déstabilisatrices dans la région depuis l’accord. Cela vient simplement du fait que les mollahs n’arrivent pas à répondre aux demandes légitimes des Iraniens ni à leur offrir un avenir meilleur.

Ainsi, j’en appelle à mon gouvernement pour rejoindre les États-Unis afin de définir la totalité des Pasdaran comme une organisation terroriste.

Ensuite, j’appelle le gouvernement britannique et l’Union européenne à travailler avec nos alliés pour s’assurer que le flux de liquidité qui va du régime iranien au terrorisme au Moyen-Orient cesse. Nous devons faire ceci pour prévenir la renaissance d’organisations telles que le Hezbollah qui se bat au Yémen, en Syrie et en Irak.

De plus, je demande au Royaume-Uni et aux pays européens d’expulser les agents du régime iranien en Europe qui se sont engagé dans des activités qui vont à l’encontre des Iraniens et des occidentaux.

Enfin, tous les gouvernements doivent persuader le régime iranien de changer son comportement inacceptable. Nous, en Occident, devons faire confiance à nos meilleurs alliés, qui sont les Iraniens eux même, et nous pouvons le faire via le CNRI. L’Occident doit soutenir les Iraniens dans leur démarche pour arriver à réaliser leurs aspirations vers un Iran démocratique et afin de commencer un dialogue avec le CNRI et Mme Radjavi pour les aider à identifier et faire honte à ceux qui sont responsables des abus des droits humains en Iran.

Ceci devrait être le fondement de notre nouvelle politique envers l’Iran. Une politique qui abandonnerait les illusions d’un régime modéré né dans un régime théocratique ; renversant ainsi des décennies d’une politique de complaisance qui a échoué et qui a condamné la région à plusieurs grandes crises et qui a pratiquement déclenché la guerre au Moyen-Orient.

Je vous assure de mon soutien dans vos efforts pour établir un Iran libre et démocratique.

Et j’espère qu’un jour nous aurons la chance d’organiser cette conférence en Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe