dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceMme Radjavi : Etre solidaire du peuple iranien c'est réaliser le rêve...

Mme Radjavi : Etre solidaire du peuple iranien c’est réaliser le rêve de Martin Luther King

À l’occasion de la Journée de commémoration de Martin Luther King

"L’Injustice où qu’elle soit, menace partout la justice"    
Lettre de Martin Luther King de la prison de Birmingham, le 16 avril 1963

CNRI – La présidente élue de la Résistance iranienne, Mme Maryam Radjavi, a adressé ses félicitations à l’occasion de la Journée de Commémoration de Martin Luther King à tous les peuples épris de liberté à travers le monde.

À l’occasion de la Journée de commémoration de Martin Luther King

"L’Injustice où qu’elle soit, menace partout la justice"    
Lettre de Martin Luther King de la prison de Birmingham, le 16 avril 1963

CNRI – La présidente élue de la Résistance iranienne, Mme Maryam Radjavi, a adressé ses félicitations à l’occasion de la Journée de Commémoration de Martin Luther King à tous les peuples épris de liberté à travers le monde.

Mme Radjavi a rendu hommage à la mémoire d’un homme, qui s’est consacré à la paix, à la justice et à l’amitié dans des conditions difficiles et injustes. Aujourd’hui, 40 ans après son terrible assassinat, sa grandeur d’âme et sa  force morale manque davantage au monde. En rendant hommage à Martin Luther King aujourd’hui, nous rendons hommage à ses idéaux.

Ses remarques depuis la prison de Birmingham en avril 1963, où il a dit que "l’Injustice où qu’elle soit, menace partout la justice," sont toujours d’actualité, a ajouté Mme Radjavi.

Aujourd’hui, la plus grande injustice est commise en Iran par la dictature cléricale sous le prétexte de la religion.

Pour la Journée des Droits de l’homme en 1964, Luther King avait déclaré à Londres, "si le Royaume-Uni et les Etats-Unis décidaient demain matin de ne pas acheter de marchandises sud-africaines, de ne pas acheter d’or sud-africain, et d’imposer un embargo pétrolier ; si nos investisseurs et capitalistes retireraient leur soutien de cette tyrannie raciale, alors l’apartheid prendrait fin. Alors la majorité des Sud Africains de toutes les races pourrait enfin construire la société de partage qu’ils désirent."

Ces mots sont partagés aujourd’hui par beaucoup à travers le monde à propos de la théocratie au pouvoir en Iran qui a soumis le peuple iranien à un apartheid sexuel et religieux. En vérité, si le fascisme religieux en Iran ne bénéficiait pas du soutien politique et matériel actif des pays occidentaux au cours des deux dernières décennies, il n’aurait pu commettre autant d’atrocités contre le peuple iranien et la région du Moyen-Orient.

Je voudrais rappeler les paroles de Luther King pour la Journée des Droits de l’Homme à New York en 1965, quand il a souligné que "la lutte pour la liberté forme un long front qui traverse les océans et les montagnes. La fraternité humaine n’est pas confinée dans un cercle étroit, limité d’un peuple élu. Elle se ressent partout dans le monde, c’est un sentiment international de force sans pareil et parce que c’est vrai, quand les hommes de bonne volonté s’unissent, finalement ils deviennent invincibles."

Et aujourd’hui, le peuple iranien, qui a perdu 120.000 de ses enfants bien aimés dans les exécutions politiques de ces trois dernières décennies, fait partie de ce "front traversant les océans et les montagnes". Aujourd’hui en Iran, les pendaisons publiques et la torture, la lapidation des femmes et les châtiments médiévaux comme les amputations et les yeux arrachés sont des injustices ordinaires.

Le temps n’est-il pas venu pour la solidarité internationale avec le peuple iranien dans sa lutte courageuse pour la liberté et les droits de l’homme ? Une telle solidarité est en partie une réalisation du rêve de Martin Luther King.
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe