vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafMaryam Radjavi participe à une audition du Parlement canadien sur l'Iran

Maryam Radjavi participe à une audition du Parlement canadien sur l’Iran

CNRI – La dirigeante de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, a participé par vidéo conférence à une audition du Parlement canadien sur les droits de l’homme en Iran et a demandé une protection internationale urgente pour les résidents du camp Liberty en Irak.

 

Dans son intervention elle a exhorté le Canada et les autres pays occidentaux à faciliter la réinstallation de ces dissidents dans leur pays.

Mme Radjavi a déclaré :

«La situation dans le camp Liberty est directement liée à la crise politique en Iran. »

« Depuis que les États-Unis ont transmis la responsabilité de la sécurité du camp d’Achraf au gouvernement irakien, dans trois attaques contre le camp d’Achraf et trois autres attaques meurtrières par roquette contre le camp Liberty, 116 résidents ont été tués par les forces irakiennes, 1350 ont été blessés et sept sont encore détenus comme otage. »

« Vingt résidents ont également perdu la vie à cause du blocus médical. Plusieurs années de blocus médical continuent d’affecter même ceux qui ont quitté l’Irak. »

« Razieh Kermanshahi et Mohammed Babaii, membres de l’opposition iranienne, ont été parmi ceux qui sont morts récemment en raison de plusieurs années de manque de soins médicaux appropriés dans les camps d’Achraf et de Liberty. »

« Le fascisme religieux au pouvoir en Iran qui est submergé par des crises politiques, économiques et internationales, estime l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) comme la plus grave menace contre son pouvoir. »

« L’OMPI est considéré comme la principale force de changement en Iran. Par conséquent, le régime ne manquera aucune occasion pour porter des coups à cette organisation. »

« Il y a maintenant trois problèmes urgentes qu’il faut traiter rapidement : la sécurité au camp Liberty, les conditions de vie dans ce camp et la réinstallation des résidents de ce camp vers des pays sûrs. »

« Les résidents du camp vivent dans des bungalows, ils manquent d’espace de vie, ils ne disposent pas des murs de protection ou d’abris leur permettant de se protéger au moment des attaques par missiles contre le camp. Ils sont complètement sans défense et vulnérables. Des conflits internes en Irak et la détérioration considérable de la situation sécuritaire dans ce pays ont augmenté les dangers pour les résidents du camp Liberty. »

« Le deuxième problème est les conditions de vie dans le camp Liberty. Les droits des résidents sont systématiquement violés. Un groupe de travail de l’ONU sur les détentions arbitraires a rédigé deux rapports dans lesquels le camp Liberty a été décrit comme une prison. »

« Les résidents n’ont pas de liberté de mouvement. Ils n’ont pas le droit d’avoir des visites des membres de leur famille ou de rencontrer leurs avocats et ils sont soumis à un blocus médical. Le gouvernement irakien tente également de voler les biens que les résidents ont laissés au camp d’Achraf. »

« Le troisième problème est la réinstallation des résidents. Deux ans et demi après que les résidents ont commencé à se déplacer du camp d’Achraf vers le camp Liberty, seulement dix pour cent des 3.200 résidents ont été réinstallés en dehors de l’Irak. »

« La question qui se pose est : que faire maintenant ? »

« Tout d’abord, une enquête internationale indépendante doit être menée sur les massacres, et en particulier le massacre de 52 résidents d’Achraf et l’enlèvement de sept d’entre eux le premier septembre 2013. »

« La communauté internationale doit assurer la sécurité pour les résidents du camp Liberty en installant dans ce camp des observateurs internationaux et une unité de Casques bleus. »

« L’Occident doit rester vigilent à l’égard des violations massives des droits de l’Homme en Iran, notamment les arrestations et les condamnations sommaires. Le dossier des violations des droits de l’Homme par le régime iranien doit être envoyé au Conseil de sécurité de l’ONU. »

« Le Canada devrait jouer un rôle actif dans la réinstallation des résidents et encourager d’autres pays comme l’Albanie à faire de même. »

« Au cours de ces dernières années, la décision du gouvernement du Canada de diminuer le niveau de ses relations diplomatiques avec le régime iranien et le soutient apporté par les parlementaires canadien à la Résistance iranienne ont été des actions réconfortantes pour notre peuple. »

« En dépit des prétentions de modération du président du régime iranien, depuis un an, le nombre des exécutions en Iran a été beaucoup plus élevé que le nombre annuel moyen des exécutions en Iran durant les 25 dernières années. »

« Le mois dernier, à la prison d’Evin, les prisonniers politiques ont été brutalement attaqués par les gardiens de la prison et les mollahs ont intensifié leurs attaques contre Achraf et Liberty. Dans de telles circonstances, le soutien du Canada aux droits de l’Homme en Iran, à la liberté et la Résistance iranienne est plus précieux que jamais. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe