samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceMaryam Radjavi donne les grandes lignes du programme de la Résistance pour...

Maryam Radjavi donne les grandes lignes du programme de la Résistance pour l’Iran de demain

Maryam Radjavi donne les grandes lignes du programme de la Résistance pour l’Iran de demainCNRI – Lors du plus grand rassemblement d’Iraniens jamais organisé en France au Bourget ce 1er juillet pour célébrer le centenaire de la révolution constitutionnelle en Iran et les 25 ans de la Résistance à la dictature religieuse, Maryam Radjavi a prononcé un discours clé. Devant 30.000 personnes, elle a consacré la première partie de son intervention à tracer les grandes lignes du programme du Conseil national de la Résistance iranienne pour l’Iran de demain :

"Nous nous trouvons à un moment exceptionnel de l’histoire de l’Iran : Un tournant qui va donner lieu à une grande naissance, un destin glorieux vers lequel se hâtent le ciel et la terre. Aujourd’hui, toutes les voies de secours de la dictature religieuse ont abouti à une impasse. Ni l’illusion de la réforme, ni la politique de complaisance n’ont donné de résultat. Et l’arrivée d’Ahmadinejad a entraîné tout le régime dans le néant.

Aujourd’hui, le soleil libérateur de notre peuple enchaîné pointe ses rayons. L’étiquette de terroriste est devenu l’objet du déshonneur des apologistes de la complaisance et le dossier du 17 juin leur scandale. Et ce sont des vagues de victoire et de liberté qui déferlent dans la déclaration de 5,2 millions d’Irakiens, dans le verdict de la cour d’appel de Paris et dans le soulèvement des villes d’Iran.

C’est pourquoi d’une voix toujours plus forte, nous redisons que la seule solution, la seule voie et la seule réponse au problème de l’Iran, c’est l’instauration de la démocratie. Nous disons non à la guerre, non à la complaisance, mais oui à la troisième voie : à savoir le changement démocratique par les Iraniens et leur résistance. Nous disons que le grand peuple d’Iran a la capacité de changer son destin et de le mener à la démocratie. Et il ne fait aucun doute qu’il le changera.

Cette capacité s’incarne dans l’alternative du Conseil national de la Résistance iranienne qui est la coalition politique la plus durable de l’histoire contemporaine de l’Iran. Dans les conditions internationales et régionales les plus complexes, elle a prouvé son authenticité et sa persévérance durant ces 25 dernières années. Forte de ses 120.000 martyrs et de la souffrance de centaines de milliers de prisonniers politiques, de la lutte et de la ténacité des Moudjahidine et de ses combattants, et des réseaux étendus de ses sympathisants en Iran et à l’étranger, la résistance lutte pour l’instauration de la liberté et de la démocratie en Iran et pour un Iran prospère et indépendant.

Je vais donc tracer les grandes lignes du projet de la résistance pour l’Iran de demain qui reflète les aspirations historiques du peuple iranien :

1- Dans l’Iran de demain, chaque Iranien bénéficiera des droits de l’homme naturels et inaliénables. Le droit à la vie, le droit à la liberté et le droit à la sécurité.  Tous les Iraniens  – quels que soient le sexe, l’ethnie, la religion, l’origine ou la langue – seront égaux devant la loi. Nous nous engageons à respecter la déclaration universelle des droits de l’homme.

2- Dans l’Iran de demain, toutes les libertés individuelles seront reconnues : la liberté d’expression, de vêtement, de mariage et de divorce, de profession, de déplacement, du choix du lieu de vie et du choix de sa nationalité.

3- Le suffrage universel sera le critère de légitimité du gouvernement, de la loi et des autorités. L’Iran de demain respectera le droit du peuple de décider dans les affaires politiques les plus importantes de la nation et de changer de régime ; pour garantir la démocratie, des conseils seront instaurés dans tous les domaines.

4-  Nous voulons une république pluraliste où la liberté totale de partis, d’associations, et de syndicats sera garantie.

5- Dans l’Iran libre de demain, nous défendrons l’abolition de la peine de mort. C’est là notre réponse à la cruauté et au bain de sang des mollahs au pouvoir en Iran. La torture, sous n’importe quel prétexte sera interdite. Les châtiments cruels et dégradants sous n’importe quel prétexte, notamment au nom de la religion, seront abolis.

6- La Résistance iranienne est une partisane convaincue de la séparation de la religion et de l’Etat. Dans l’Iran de demain, le principe de la liberté de culte sera respecté. Dans les lois du pays aucune religion ne sera interdite, aucune religion n’aura de privilège sur une autre et aucun citoyen, à cause de sa foi ou de son manque de foi dans une religion, n’aura de privilège ou ne sera privé de droits individuels et sociaux.

7- Nous nous engageons à respecter la convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination contre les femmes. Dans l’Iran de demain les femmes et les hommes bénéficieront de droits égaux politiques, sociaux et économiques.  Et les femmes participeront à part égale à la direction politique de la société.

8- Dans l’Iran de demain l’exploitation sexuelle des femmes sous toutes ses formes sera interdite. La polygamie sera interdite. La violence physique, sexuelle et psychologique contre les femmes sera considérée comme un délit.

9- Dans l’Iran de demain, l’oppression, la discrimination et la violation des droits des enfants, sera interdite tout comme le travail des enfants.

10- La justice de l’Iran de demain sera unifiée. Ce sera un système judiciaire à deux degrés, fondé sur la présomption d’innocence, le droit à la défense, le droit d’être jugé, et le droit à un procès public avec un jury, dans lequel seront abolis la discrimination dans le jugement et où l’indépendance totale des juges et l’indépendance totale des avocats seront garanties.

11- Dans l’Iran de demain, le libre marché sera respecté. Il existera une égalité des chances pour toutes les couches de la société et toutes les limitations pour exercer librement une profession seront abolies.

12- Nous voulons que dans l’Iran de demain chaque citoyen puisse accéder à l’ensemble des services sociaux, notamment l’enseignement, la santé, les soins, et le sport. Les universités seront gérées de manière indépendante par un conseil élu de professeurs et d’étudiants.

13- Dans l’Iran de demain, le juste droit à l’autonomie du peuple du Kurdistan d’Iran sera reconnu. Nous voulons éliminer la double oppression dont souffrent les diverses minorités ethniques du pays, dans le cadre de l’intégrité territoriale.

14- L’Iran de demain ne se mêlera pas des affaires internes des autres pays et rejette l’ingérence de quiconque dans ses propres affaires. Nous voulons la paix, un respect mutuel dans les relations internationales, la coexistence pacifique, et l’instauration de relations diplomatiques avec tous les pays du monde. L’Iran de demain sera dénucléarisé et libre de toute arme de destruction massive.

Ce que je viens de tracer brièvement c’est la vision et le programme de la résistance iranienne pour notre patrie libérée de l’oppression des mollahs.  Pour réaliser ce programme, la résistance iranienne s’est engagée à organiser les élections d’une assemblée constituante au maximum six mois après le renversement de la dictature des mollahs. A la fin de cette période de six mois, le gouvernement provisoire laissera le pouvoir à la constituante élue par le peuple pour qu’elle désigne le nouveau gouvernement et qu’elle élabore la nouvelle constitution."

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe