jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafMaliki part à Téhéran pour obtenir l’accord de Khamenei pour son 3e...

Maliki part à Téhéran pour obtenir l’accord de Khamenei pour son 3e mandat de Premier ministre en échange de la répression de l’Ompi et de la déportation des 7 otages

Massacre  à Achraf – N° 103

Selon des rapports dignes de foi de l’intérieur du régime iranien et des documents obtenus par la Résistance iranienne, la répression de l’Ompi à Liberty, le sort des sept otages d’Achraf et leur déportation vers l’Iran pour les livrer au fascisme religieux, seront parmi les principaux sujets de discussion de Maliki avec le régime des mollahs lors de sa visite en Iran.

Après l’échec de son voyage aux Etats-Unis et les négociations nucléaires des mollahs à Genève, l’objectif principal de Maliki dans ce déplacement est de gagner le soutien plein et entier du régime des mollahs pour son 3e mandat consécutif de premier ministre en Irak. Or le peuple irakien et les courants politiques de ce pays, y compris ses plus proches alliés, y sont opposés. La vaste condamnation des crimes de Maliki au Congrès, au Sénat et dans l’opinion publique américaine, a rendu le soutien du gouvernement américain à un nouveau mandat de Maliki encore plus difficile. En fait, il se rend à Téhéran pour y recevoir l’aval de Khamenei au prix d’attentats, d’explosions et d’assassinats quotidiens en Irak.

Dans cette situation, la répression de l’opposition iranienne en Irak et le sort des sept otages d’Achraf sont d’une importance primordiale. Maliki a besoin de rassurer le régime du guide suprême sur la poursuite encore plus forte des restrictions et de la répression des habitants du camp Liberty et si besoin est de livrer les otages à ce régime.
 
Vu les engagements répétés et écrits des Nations Unies et du gouvernement américain à assurer la sécurité des habitants d’Achraf et du camp Liberty, la Résistance iranienne appelle le président américain, son secrétaire d’Etat, et le Secrétaire général de l’ONU à contraindre immédiatement le gouvernement irakien à libérer les otages et à empêcher leur déportation en Iran où ils seront livrés au régime, et donc à la torture et à une exécution. Les USA et l’ONU ont une responsabilité directe dans le moindre tort causé aux sept otages d’Achraf.  La grève de la faim d’Iraniens dans divers pays du monde pour obtenir la libération des otages et la protection du camp Liberty vient d’entrer dans son 4e mois.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 3 décembre 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe