vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceMaître Henri Leclerc dénonce vivement les violations des droits de l'Homme en...

Maître Henri Leclerc dénonce vivement les violations des droits de l’Homme en Iran à la manifestation contre Rohani

Le célèbre avocat Henri Leclerc a pris la parole à la manifestation de milliers d’Iraniens et de militants des droits de l’homme contre la présence du président de la dictature iranienne, Hassan Rohani, à Paris. Les manifestants ont demandé la subordination des relations avec le régime iranien à l’amélioration des droits de l’homme en Iran et la fin du soutien des mollahs au massacre du peuple syrien par Bachar Assad. Ils ont souligné qu’un Iran libre et démocratique est une nécessité fondamentale pour assurer la stabilité et la paix dans la région.

Henri Leclerc à la manifestation contre Rohani et pour les droits de l’homme en Iran

Alain Vivien, Rama Yade, José Bové, Dominique Lefebvre, Jean-Pierre Michel, Pierre Bercis (NDH), Renée Le Mignot (MRAP), Sid Ahmad Ghozali (ancien premier ministre d’Algérie), Giulio Terzi (ancien ministre Italien des Affaires étrangères), Michel Kilo (figure de l’opposition syrienne), Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement de Paris, Jacques Boutault, maire du 2ème arrondissement de Paris, Marzieh Babakhani, du Conseil de direction des Moudjahinine du Peuple (OMPI), ont également participé au rassemblement.

Gérard Lauton a lu une lettre des syndicats français (CFDT, CGT, FO, CFTC) au Président Hollande pour protester contre la visite d’Hassan Rohani à Paris et les violations en Iran.

Voici le texte du discours de Henri Leclerc : 

« Ce matin, parlant après le représentant du Medef, qui l’étouffait sous les cris d’admiration, parlant avant M. Hollande qui affirmait la grande relation entre l’Iran et la France, M. Rohani a dit : ‘’il faut oublier les rancœurs’’. Alors nous pouvons répondre quelque chose : nous n’avons aucune rancœur contre le peuple iranien. Nous savons que c’est un grand peuple. Nous savons qu’il a mené des combats magnifiques pour la liberté. Pour ma part, il y a plus de 50 ans que je me bats contre les tyrans qui mettent le peuple iranien en coupe réglée. C’était contre le chah d’abord. Et puis le chah étant parti, c’est ce régime affreux qui a tué tant de nos amis qui combattaient pour la liberté, et qui aujourd’hui continue à tuer.

Alors il faut dire les choses : les relatons diplomatiques, les relations commerciales, tout ce qui existe dans les équilibres du monde, tout cela ne doit exister qu’en fonction des principes fondamentaux qui sont les nôtres, ceux qui sont définis au préambule de la déclaration universelle des droits de l’homme, qui affirme que les droits de l’homme sont la plus haute aspiration de l’humanité, que ce régime de droit pour lutter contre la tyrannie et la misère est nécessaire et qui dit que le non-respect des droits de l’homme amène à des actes de barbarie qui révolte la conscience de l’humanité.

Alors oui, notre conscience est révoltée par les milliers d’exécutions qui ont eu lieu en Iran ces dernières années. 2000 au moins depuis que M. Rohani est aux affaires. Les exécutions, les traitements cruels, inutiles, les tortures affreuses, les prisons pleines. Ceux qui combattent pour la liberté, sont emprisonnés, condamnés au nom de délits incertains ou de cimes qui sont sous le couvert d’offense à Dieu ou d’offense à l’ayatollah qui sont les crimes que l’on reproche à ceux qui ont défendu la liberté de leur peuple.

Alors nous disons ceci simplement : la République française qui repose sur la défense des droits de l’homme, ne peut pour des raisons commerciales et même pour des raisons diplomatiques continuer à affirmer sa solidarité avec les tyrans sans même que publiquement et fortement ils ne soient condamnés pour les crimes qu’ils commettent. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe