vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafL’organisation mondiale des femmes pour la paix défend les droits des résidents...

L’organisation mondiale des femmes pour la paix défend les droits des résidents d’Achraf

CNRI – Une organisations de femmes de premier plan dans le monde a écrit au Secrétaire général de l’ONU, pour l’appeler à mettre fin aux exactions du gouvernement irakien et aux menaces pesant sur les résidents d’Achraf.  Le camp Achraf en Irak, abrite 3.400 membres de la principale opposition iranienne les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).  

La Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (LIFPL) déclare dans sa lettre à Ban Ki-moon : « Contrairement aux résolutions répétées et aux appels de la communauté internationale et en violation de toutes les assurances qu’il a donnés sur le respect des droits des résidents, le gouvernement irakien s’abstient de reconnaître le statut juridique des résidents. »

«L’insistance [du Premier ministre irakien] Maliki à poursuivre cette tendance vise à laisser la main libre à des organes de sécurité irakiens qui ont utilisé tous les instruments de répression contre les résidents sans défense d’Achraf sur les ordres d’un comité des services du premier ministre. »

« Nous vous demandons en votre qualité de Secrétaire général d’exploiter tous les moyens à votre disposition pour vous assurer que les droits des résidents d’Achraf en tant que personnes protégées en vertu de la Quatrième Convention de Genève soient respectés par le gouvernement irakien. Soutenir les droits juridiques des résidents d’Achraf est un critère de l’état de droit exigé par tous les Irakiens. »

Fondée il y a près de 100 ans en 1915, la Ligue est la plus ancienne organisation de paix des femmes au monde. Elle possède des sections nationales dans 37 pays et son siège est à Genève, en Suisse. Elle a un statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies depuis 1948 et une relation consultative spécial auprès de l’UNESCO. Elle dispose d’un bureau aux Nations Unies à New York.
Deux dirigeantes de la LIFPL, Jane Adams et Emily Greene Balch, ont reçu le Nobel de la paix. 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe