vendredi, décembre 9, 2022

L’islam contre l’intégrisme

 Afrique Asie, octobre 2008 – C'est sous ce thème que des milliers de musulmans se sont rassemblés pour le Ramadan au Carrousel du Louvre à Paris à l'initiative de la Résistance iranienne. Intellectuels, dignitaires religieux et politiques de pays rongés par l'intégrisme ont tracé une ligne claire entre l'islam et l'intégrisme.

Le Cheikh Teissir Al-Tamimi, juge suprême palestinien, l'ayatollah Ayad Jamaleddine, vice président de la commission des affaires étrangères du parlement irakien, Narimane Al-Roassan député jordanienne, Rahil Raza islamologue canadienne, Amina Wadud la première femme imam aux Etats unis, Anissa Boumediene et Ghaleb Bencheikh faisaient partie des nombreux intervenants.

A cette occasion, Azam Al-Ahmad, vice-premier ministre de l'Autorité palestinienne a regretté la séparation de la bande de Gaza décidé par une « organisation intégriste » qui a créé « la pire des situations », fustigeant « le régime de Téhéran qui lui a fourni l'argent, les armes, l'entraînement et le soutien politique ». Il a rappelé qu'Israël a « tiré un grand profit de ces divisions». Le représentant de la Palestine ancien représentant de l'OLP en Irak avant l'invasion américaine a apporté son soutien « aux résistants d'Achraf, mes frères de l'OMPI et de la résistance iranienne ». Le combat des Moudjahidine du peuple d'Iran face à la dictature religieuse a été salué par les orateurs qui ont réclamé la protection de la Cité d'Achraf en Irak, laquelle abrite les membres de l'OMPI, menacés par Téhéran et ses agents.
  
« On ne peut tolérer sous le couvert d'un prétendu Etat islamique de voir l'Islam assimilé à la tyrannie » a déclaré pour sa part, Maryam Radjavi la présidente élue de la Résistance iranienne (Photo). Elle a rappelé que « la plupart des grands dignitaires religieux chi'ites se sont opposés à l'idée de guide suprême de Khomeiny ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe