dimanche, juin 16, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeL'Iran exerce des pressions sur l'Europe - Der Tagesspiegel

L’Iran exerce des pressions sur l’Europe – Der Tagesspiegel

P ar Thomas Gack

Der Tagesspiegel, 19 janvier, Bruxelles – Les mollahs en Iran sont nerveux. Voici quelques jours que le gouvernement iranien mène des activités diplomatiques inhabituelles. Le vice-ministre des Affaires étrangères se rend à Stockholm, les ambassadeurs des capitales de l’Union européenne sont convoqués,  les jours prochains Berlin recevra la commission de politique étrangère du parlement iranien. La raison : L’opposition au régime de Téhéran dont l’abréviation en anglais est PMOI (OMPI en français – ndt), a réussi à se faire radier de la liste du terrorisme de l’Union européenne. Le représentant du Conseil national de la Résistance iranienne à Bruxelles a déclaré que « beaucoup de choses se déroulent en coulisses. L’Iran exerce des pressions massives sur les Etats membres de l’UE ».

Au mois de décembre, la Cour européenne de justice a constaté dans deux jugements l’absence de documents prouvant que les Moudjahidine du peuple soient une organisation terroriste et qu’ils devaient donc être radiés de la liste noire. De nombreux Etats membres de l’UE seraient donc favorable à la radiation de ce mouvement d’opposition iranien ; des organisations des droits de l’homme, des juristes éminents et des parlementaires de très nombreux pays de l’UE ont également fait une demande similaire. Même le gouvernement allemand qui votait de manière permanente contre les Moudjahidine du peuple, semble à présent demander sérieusement un changement de cap.

La présence des Moudjahidine du peuple sur la liste terroriste de l’Union européenne est en rapport avec leur histoire. A ses débuts, ce mouvement d’étudiants de gauche a combattu le chah avec l’ayatollah Khomeiny. Alors que le régime devenait une dictature religieuse, leurs chemins se sont séparés, et quand les gardiens de la révolution ont exécutés les sympathisants de l’opposition, les Moudjahidine du peuple se sont défendus en ayant recours à la violence – voire avec des attentats et des bombes. Après le 11 septembre 2001, l’OMPI a renoncé à toute sorte de violence. Apparemment  il ne s’agissait pas juste de mots mais d’un véritable changement politique. En tout cas, la plus haute juridiction britannique a ordonné au gouvernement anglais de radier l’OMPI de la liste terroriste nationale –  ce qui s’est aussi produit l’an dernier.