jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyL’Irak soutenu par le régime iranien, commet des crimes au camp Liberty

L’Irak soutenu par le régime iranien, commet des crimes au camp Liberty

CNRI – L’Irak commettre «des actes odieux et criminels» soutenus par le régime iranien contre les résidents sans défense du camp Liberty, en violation directe de la Convention de 1948 promettant de les protéger, a déclaré un des leaders des manifestations en Irak.

Le Dr Akram al-Obeidi, membre du comité populaire de Kirkouk et porte-parole du sit-in de la ville de Houweijah, a également exigé que l’émissaire onusien en Irak Martin Kobler soit limogé pour avoir échoué dans sa mission et pour son soutien aveugle au gouvernement de Nouri Maliki.

« L’Irak a déjà donné l’asile politique à l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), conformément à la convention internationale de 1948 et l’Irak est signataire de la convention. Par conséquent, ces réfugiés doivent jouir de tous les privilèges prévus par la Convention.

« Malheureusement, le gouvernement actuel qui représente le parti Dawa a violé cet accord en faveur du régime iranien, une action qui n’est absolument pas permise», a-t-il dénoncé à l’agence de presse al-Hadath le 10 mai.

Il a ajouté : « La force Qods a des bras en Irak, comme Assaeb Ahl Haq, qui est la branche armée du parti Dawa, commandé par Al-Batat, lui-même sous la supervision directe de Ghassem Soleimani [le chef de la force Qods du régime iranien] et qui réprime les résidents sans défense du camp Liberty.

« Al-Batat a reconnu avoir attaqué les membres de l’OMPI en Irak. Le gouvernement Maliki facilite ces actes criminels et odieux en soutenant cette force paramilitaire et va jusqu’à coopérer avec elle et lui fournir des armes. Ces actions sont inacceptables pour le peuple irakien.

« Martin Kobler a prouvé son incompétence par la façon dont il a géré cette affaire. Il soutient totalement le gouvernement Maliki qui cherche à obtenir des gains illégitimes.

« Par conséquent, nous exigeons sa révocation pour avoir échoué dans sa mission, échec survenu après la divulgation des faits et des violations commis au camp Liberty, sous les yeux de l’ONU et de la communauté internationale.

« Nous condamnons l’attaque contre ces réfugiés, parce que leur protection fait partie de l’engagement du gouvernement irakien vis-à-vis de la communauté internationale. Attaquer ces réfugiés sert les intérêts d’un pays comme l’Iran, qui nourrit des ambitions malveillantes et funestes. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe