vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeL'Irak : la première étape de l'empire intégriste de Khomeiny

L’Irak : la première étape de l’empire intégriste de Khomeiny

Par Reza Shafa – 2e partie     

La Force Qods et l’occupation secrète de l’Irak

Le 22 décembre 2001, dans une réunion à huis clos du Conseil suprême de Sécurité nationale du régime (CSSN) en présence du guide suprême Ali Khamenei et du président d’alors Mohammad Khatami, ils a été conclu que l’attaque des Etats-Unis contre l’Irak était imminente. Il a alors été décidé que pour faire monter Téhéran en première ligne, il faudra une place   majeure dans le futur gouvernement irakien. Pour atteindre cet objectif, l’assemblée suprême islamique irakienne et son aile armée la Brigade Badr devait être mobilisées.

C’est dans cette réunion que les commandants de la Force Qods ont demandé et reçu un accord immédiat pour 26.020.000 $ afin d’équiper et approvisionner la brigade Badr.

A la suite de cette décision, la Force Qods a annoncé que les membres de la brigade Badr ne pouvaient plus partir en pré-retraite ni recevoir de rémunération, du moins pour les deux années à venir. Le fait est que des prisonniers de guerre irakiens avaient été recrutés par la brigade Badr dépendante du Corps des gardiens de la révolution (CGR). Cependant, à l’époque ils ne voulaient pas rester dans la force et préféraient partir à la retraite pour s’occuper de leurs familles. A cette époque le CGR a commencé à recruter dans les mosquées pour renouveler la brigade Badr.

Selon un document interne du CSSN daté du 9 septembre 2002, dans une réunion dans le bureau personnel de Khamenei et en présence de Khatami, la crise irakienne a été soigneusement examinée. La réunion a conclu que l’attaque des Forces de Coalition en Irak était proche et que la présence des Etats-Unis en Irak durerait longtemps. Aussi afin de protéger les intérêts de l’Iran, il fallait s’appuyer sur "la diplomatie secrète en utilisant les dissidents irakiens".

Le rapport montre clairement que l’objectif final des mollahs en Irak était de créer un cercle vicieux de violence pour empêcher son pays voisin d’instaurer la paix et la tranquillité tout en faisant pression pour instaurer un régime identique à l’Iran et faire partir les USA.

En octobre 2002, le CSSN a franchi l’étape suivante en faisant de la Force Qods comme la seule autorité pour les affaires irakiennes et mettre en oeuvre sa politique à long terme en Irak.

A suivre…

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe