dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafL'intention irakienne de traduire en justice des membres de l'OMPI est illégitime

L’intention irakienne de traduire en justice des membres de l’OMPI est illégitime

 Par Shahin Gobadi *

Middle East Times, 12 février – Les allégations de Mouwaffaq al-Ruba’i sur l’intention de faire comparaitre des membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) devant des tribunaux irakiens pour les faire juger est dépourvue de toute légitimité, base ou fondement juridiques. Il s’agit d’un geste vain pour apaiser le régime clérical après sa lourde défaite aux élections irakiennes et reflète la pression hystérique des mollahs sur le gouvernement irakien.

Ce n’est rien d’autre qu’une réaction désespérée à l’appel de la Résistance iranienne qui a invité le guide suprême du régime Ali Khamenei et les autres dirigeants à prendre part à un procès devant un tribunal international.

Cette allégation s’inscrit dans le cadre des tentatives des mollahs pour faire pression sur le gouvernement irakien et ses envoyés en Iran dans le but de prendre des mesures répressives contre les résidents d’Achraf, où vivent les membres de l’OMPI. Ces informations sur la nouvelle campagne des mollahs ont été obtenues par les sources de la Résistance en Iran. Elles indiquent que le régime clérical demandait en partie qu’un certain nombre de membres de l’OMPI soient jugés et châtiés en Irak.

« Le comité pour l’application de la justice » (ISJ), comprenant 2000 parlementaires à travers l’Europe, a porté la nouvelle campagne des mollahs, qui comptait aussi faire juger un certain nombre de membres de l’OMPI, à l’attention de M. Nouri Al-Maliki, le Premier ministre irakien, le 2 février. L’ISJ a souligné que cette action violait de façon flagrante de nombreux pactes et traités internationaux et constituait un crime contre l’humanité et un crime de guerre.

Dans une lettre à M. Al-Ruba’i le 31 janvier, le Comité international des juristes pour la défense d’Achraf, qui est soutenu par 8500 avocats et juristes dans toute l’Europe, l’a mis en garde au sujet de ces remarques qui, à son avis, violent un certain nombre de traités et de pactes internationaux.

Lord Slynn of Hadley, ancien juge à la Cour européenne de Justice et un ancien Law Lord britannique, soulignait dans une pétition à une commission d’enquête internationale humanitaire le 26 février : « L’OMPI demande respectueusement que la Commission prenne l’initiative d’obtenir le consentement de l’Irak en vue

(a) soit de faire une enquête sur plusieurs actions de l’Irak qui violent les normes du droit humanitaire international protégeant les membres de l’OMPI ;

(b) ou d’offrir ses bons offices afin de rétablir une situation de respect des règles du droit humanitaire international protégeant les membres de l’OMPI et qui sont violées par l’Irak.

La Résistance iranienne condamne fermement les remarques de M. Al-Ruba’i, qui ne servent qu’à défendre les intérêts de la dictature religieuse au pouvoir en Iran.

À la suite de sept jugements européens et britanniques statuant que l’OMPI n’a rien à voir avec le terrorisme, l’UE a retiré l’OMPI de sa liste terroriste le 26 janvier. À la lumière de ces arrêts et de cette décision, le régime clérical a réalisé que son investissement stratégique de maintenir l’OMPI dans la liste du terrorisme s’est avéré futile et qu’il avait perdu son prétexte pour exercer des pressions sur le gouvernement irakien concernant les résidents d’Achraf.

Les allégations comme quoi les membres de l’OMPI auraient été impliqués dans la répression du soulèvement irakien en 1991, se sont avérées sans fondement. Dans une interview avec la chaîne satellite Al-Arabia le 26 janvier 2009, Ayad Jamal’edine, membre de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale irakienne et un éminent dignitaire religieux chi’ite, a déclaré: «J’ai personnellement étudié de nombreux documents des services secrets de l’ancien régime et de l’appareil spécial de sécurité, mais je n’ai pas trouvé une seule page ou photo ou même un fait montrant que l’OMPI ait été impliqué dans la répression du peuple irakien. »

Le recours à ce genre de complot reflète très clairement le désespoir du régime clérical vis-à-vis des résidents d’Achraf.

———-
*Shahin Gobadi est membre de la commission des Affaires étrangères du Conseil national de la Résistance iranienne

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe